Accueil
[Carême - Jour 30] Se déplacer en respectant la planète
Partager

[Carême - Jour 30] Se déplacer en respectant la planète

RCF,  -  Modifié le 16 mars 2018
Cette méditation invite à se soucier du bien-être de chacun dans les transports publics. Et à favoriser ainsi le développement de ce type de transport plus écologique.
Marc Groth / Unsplash - Est-ce que j'ouvre les yeux sur les difficultés de transport que rencontrent beaucoup de mes concitoyens? Marc Groth / Unsplash - Est-ce que j'ouvre les yeux sur les difficultés de transport que rencontrent beaucoup de mes concitoyens?
"La qualité de vie dans les villes est étroitement liée au transport, qui est souvent une cause de grandes souffrances pour les habitants. Dans les villes, circulent beaucoup d’automobiles utilisées seulement par une ou deux personnes, raison pour laquelle la circulation devient difficile, le niveau de pollution élevé, d’énormes quantités d’énergie non renouvelable sont consommées et la construction d’autoroutes supplémentaires se révèle nécessaire ainsi que des lieux de stationnement qui nuisent au tissu urbain.
Beaucoup de spécialistes sont unanimes sur la nécessité d’accorder la priorité au transport public... des améliorations substantielles de ce transport, qui, dans beaucoup de villes, est synonyme de traitement indigne infligé aux personnes à cause de l’entassement, de désagréments ou de la faible fréquence des services et de l’insécurité."

Pape François, Laudato si' (2015)

 

Dans son encyclique Laudato si', le pape François souligne la réalité que connaissent de très nombreuses villes : la saturation des flux de circulation par la voiture. Pour notre confort de déplacement, nous finissons paradoxalement par nous empoisonner à force de pollution et par nous retrouver bloqués dans la circulation. Privilégions donc les transports publics ! Mais souvent, le développement du transport public est largement insuffisant. Il cantonne les plus pauvres de ses usagers à l'entassement et à la difficulté d'accès.

L'accès aux transports publics sont une question essentielle de qualité de vie. Ce constat est également valable pour les zones rurales. Les habitants et leurs élus doivent donc se préoccuper de la question des transports, comme un enjeu commun majeur, source d'inégalités ou au contraire de bien-être collectif. Voilà qui devrait inspirer tous nos débats nationaux ou locaux sur les mobilités.

 

 

LA SOBRIÉTÉ, LE THÈME DU CARÊME 2018 - Ce mercredi 14 février commence le Carême, une période de 40 jours pendant laquelle les chrétiens se préparent à la fête de Pâques, la résurrection du Christ. Cette année pour le Carême, nous vous invitons à méditer le thème de la sobriété.
> En savoir plus

 

méditation

Est-ce que je ne favorise pas moi-même ce mal-être en ayant trop facilement recours aux transports individuels en voiture ? Est-ce que j'ouvre les yeux sur les difficultés de transport que rencontrent beaucoup de mes concitoyens pour aller travailler, particulièrement depuis les quartiers populaires, les zones rurales ?
 

Un geste concret pour aujourd'hui

Au sein de mon entreprise, je peux participer à des solutions de covoiturage. Au sein des débats publics locaux, je peux relayer cette préoccupation du bien-être de chacun dans les transports public. Je peux aussi la défendre au sein d'associations d'usagers qui permettent à plusieurs d'être constructifs sur l'avenir des transports en commun.

 

Un Carême pour la terre

Chaque année, l'association Chrétiens unis pour la terre propose de vivre le "Carême pour la terre".

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don