Accueil
Carburants, sécurité routière, sobriété : les réponses du préfet du Puy-de-Dôme
Partager

Carburants, sécurité routière, sobriété : les réponses du préfet du Puy-de-Dôme

Un article rédigé par Stéphane Marcelot - RCF Puy de Dôme, le 21 octobre 2022  -  Modifié le 10 janvier 2024

Retrouvez l'intégralité de l'interview du préfet Philippe Chopin, invité de la matinale RCF ce vendredi 21 octobre.

"La situation s'améliore rapidement" sur le sujet des carburants "La situation s'améliore rapidement" sur le sujet des carburants

CARBURANTS. Ce vendredi matin, 39 stations-essence restent bloquées, dont 6 partiellement. "Il y a encore des zones sur le département où il est difficile de s'approvisionner, mais petit à petit la situation redevient à la normale", note le préfet Philippe Chopin, pour qui la décrue est exponentielle".

SECURITE ROUTIERE. Une année noire pour le département, avec actuellement 26 décès constatés depuis début janvier, contre 22 l'année dernière à la même époque. Même si le nombre d'accidents est lui orienté à la baisse, le préfet atteste de "chiffres mauvais. Ce qui nous inquiète beaucoup, c'est la part de piétons et de deux-roues tués". Le représentant de l'Etat indique qu'il va renforcer, en ce début des vacances scolaires, les contrôles de gendarmerie et de police. Fallait-il remettre la limitation de vitesse à 90 km/h sur certaines routes secondaires, mesure instaurée par le Conseil départemental le 1er août dernier ? "C'est une décision qui appartient au Département, cela ne dépend pas de l'Etat. Je la respecte. Mais ce que nous disons, c'est que si on roule à 110 au lieu de 130 ou 80 au lieu de 90, on respecte le code de la route, c'est une mesure de sobriété énergétique et on diminue les risques d'accidents".

AIDES AUX ENTREPRISES. Près d'une entreprise puydômoise sur deux anticipe une baisse de son chiffre d'affaires d'ici la fin de l'année, résultat du dernier baromètre conjoncturel publié par la CCI 63. Chez les entrepreneurs sondés, la question de l'envolée des factures énergétiques apparaît fortement préoccupante. "Des aides gouvernementales sont prévues pour les entreprises qui consomment le plus d'énergie", rappelle le préfet. "Nous les accompagnons" En ce qui concerne le remboursement des prêts garantis par l'Etat, qui devient compliqué pour les PME, "il y a des mesures de facilitation".

Ci-dessous, l'intégralité de l'interview du préfet du Puy-de-Dôme.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don