Accueil
Canicules brutales, orages intenses : comment protéger son jardin ?
Partager

Canicules brutales, orages intenses : comment protéger son jardin ?

Un article rédigé par Melchior Gormand, Robin Hubert - RCF, le 1 juillet 2022  -  Modifié le 5 juillet 2022
Je pense donc j'agis Canicules brutales, orages intenses : comment protéger son jardin ?

Après une lourde canicule partout en France, certaines régions connaissent des épisodes orageux d'une intensité rare.

Comment bien s'occuper de son jardin pendant ces périodes ? Six questions / réponses avec Frédéric Fortin, jardinier et formateur en agroécologie à Terre & Humanisme !

Foto-Rabe de Pixabay Foto-Rabe de Pixabay

1/6 "J’ai eu un bougainvillier magnifique tout l’hiver avec de belles fleurs, mais malheureusement les feuilles sont tombées et il n’y a plus rien. Que dois-je faire ?" Annick, Avignon.

 

Réponse de Frédéric Fortin : "Ce phénomène est dû aux températures extrêmes de ce début de saison. Le bougainvillier n’a pas pu faire suffisamment de photosynthèse puisqu’il y a un dysfonctionnement cellulaire. Pour remédier à cela, il suffit de bien arroser le bougainvillier et ajouter du compost pour le faire fleurir davantage"

 

Photo d'un bougainvillier © TeeBee de Pixabay

2/6 "Quasiment toutes les feuilles de mon poirier sont marron. Que dois-je faire ?" Marie-Andrée, de Grézieu-la-Varenne.

 

Réponse de Frédéric Fortin : "Il faut enlever toutes les feuilles marron et dans l’idéal, les brûler pour tuer la maladie. Il est également possible d’aérer le poirier pour le faire respirer et/ou de continuer à l’entretenir tout en l’arrosant deux à trois fois dans l’été pour pouvoir le maintenir". 

 

Photo d'un poirier © Manfred Richter de Pixabay

 


3/6 "J’ai dans mon jardin un magnolia que j’ai planté il y a très longtemps et normalement, il perd ses feuilles régulièrement. Mais cette année, il y a une chute de feuilles extraordinaire, est-ce que c’est normal ?" Madeleine, Charente.

 

Réponse Frédéric Fortin : "Encore une fois, c’est vraiment dû aux températures extrêmes. Il y a un dysfonctionnement cellulaire de la plante et un gros stress hydrique. Qui dit dysfonctionnement de la plante plus stress hydrique, dit perte de feuilles immédiate. Pour lui faire du bien, il faut essayer de faire des gros arrosages, deux à trois fois l’été, aérer le sol autour des racines pour donner de l’oxygène et le pailler".

 

Un magnolia en fleur © Peggychoucair de Pixabay

 


4/6 "Il y a deux ans et demi, j’ai planté des élaeagnus dans mon jardin. Depuis quelques temps, certaines feuille sont jaune et il y a des espèces de petites toiles d'araignées" Nabil, Marseille.

 

Réponse de Frédéric Fortin : "Il faut le tailler deux fois en juin et en septembre pour l’étoffer. La repousse est rapide et vigoureuse. Pour les toiles, ça ressemble à une attaque de psylles, des petits insectes suceurs de sel. Pour se débarrasser des psylles, le savon noir est une solution efficace".  

 

Elaeagnus et ses fruits © WikimediaImages de Pixabay

 


5/6 "Je dois bientôt partir en vacances. Mon laurier est magnifique en pot, comment faire pour qu’il ne soit pas totalement desséché après deux à trois semaines d’absence ?" Eve, Lyon.

 

Réponse de Frédéric Fortin : "Si le laurier est en pot, il faut essayer de le mettre à un endroit ombragé. Cela va limiter l’évaporation et aussi limiter grandement les arrosages. En revanche, il faudra quand même penser à trouver une solution pour pouvoir l’arroser au moins une fois pendant les vacances. On peut couper une bouteille en plastique par le bas, la renverser, la remplir et l’eau va s'infiltrer tout doucement. S’il y a la place, il est possible de mettre une oya ou sinon on peut inonder le laurier pour lui mettre un gros paillage au niveau du pot à l’ombre et cela devrait tenir".
 

Laurier rose © Hans Braxmeier de Pixabay

 


6/6 "J’ai une haie de buis dans mon jardin qui n’ont pas été taillés au moment où il fallait. Est-ce qu’il est possible de les tailler en ce moment ?" Anne-Marie, Jura.

 

Réponse de Frédéric Fortin : "On préconise de tailler le buis entre mai et septembre tout simplement en pinçant les jeunes rameaux. On peut le faire jusqu’à quatre à cinq fois. Lorsque vous taillez un arbuste ou un arbre, il faut attendre qu’il fasse sec pour éviter l’apparition de champignons sur les arbustes. Il faut savoir que le buis adore les tailles légères donc vous pouvez le faire sans aucun problème".

 

Haie de buis © Alexas_Fotos de Pixabay

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don