Accueil
Brexit: un sursis supplémentaire pour le Royaume-Uni
Partager

Brexit: un sursis supplémentaire pour le Royaume-Uni

Un article rédigé par Florence Gault - RCF,  -  Modifié le 28 juin 2021
Décryptage Brexit: un sursis supplémentaire pour le Royaume-Uni
Au programme: le Brexit, la fin du grand débat national, la béatification du père Jacques Hamel, et la photo du trou noir.
podcast image par défaut

Brexit : un énième report

Un sursis de plus a donc été accordé au Royaume Uni. Les Britanniques ont jusqu'au 31 octobre pour trouver une solution. Ce qui éloigne, au moins pour le moment, le spectre d'une sortie sans accord. Mais ce compromis n’a pas été facile à trouver. Emmanuel Macron plaidait pour un report au 30 juin, comme l’avait d’ailleurs demandé Theresa May. Angela Merkel défendait, quant à elle, l’idée d’une extension plus longue, jusqu’à la fin de l’année, voire d’un an comme l’avait suggéré le président du Conseil européen. C'est donc une extension ni courte, ni longue qui a été choisie. Un report qui protège l'Union européenne d'après le chef de l'Etat français.
 
Analyse de cette situation avec Christian Lequesne, professeur à Sciences Po Paris, spécialiste de politique européenne
 

Grand débat national : l'heure de la synthèse et des propositions

Le grand débat national s'est achevé. Le gouvernement a présenté une synthèse des contributions. Il y a eu près de deux millions de contributions en ligne, plus de 10.000 réunions locales, qui ont impliqué près de 500.000 personnes. Le Premier ministre a salué la façon dont les Français s'étaient emparés du grand débat. Et a dit en retenir "quatre axes" : une exigence de fraternité et de proximité, une exigence démocratique, une exigence climatique mais aussi et surtout une immense exaspération fiscale. 
 
Cette baisse de la fiscalité était l’une des demandes principales formulées par les Français, Gilets jaunes ou non, mais aussi par les EDC, les entrepreneurs et dirigeants Chrétiens. La crise de ces derniers mois, les patrons l’ont ressenti en interne, avec des salariés concernés, parfois Gilets jaunes, mais aussi en externe, avec des chiffres d’affaires en recul du fait des barrages ou manifestations. Les EDC qui ont aussi fait remonter au gouvernement leurs propositions, dont l’idée est de développer l’économie du bien commun. Les précisions de Sophie Soury PDG d’une PME impliquée dans le milieu médical, vice-présidente des EDC.
 
Dans les remontées du grand débat, les revendications portées par les Gilets jaunes depuis le début de la crise apparaissent presque marginalement. Le référendum d’initiative citoyenne n’est presque pas évoqué, pas plus que le rétablissement de l’impôt sur la fortune ou la suppression de la limitation de vitesse à 80 km/h sur les routes secondaires.

Désormais, c'est au chef de l'Etat de trancher et d'annoncer ses décisions. Des mesures qui ne pourront pas être symboliques, comme l'a dit cette semaine la porte-parole du gouvernement, Sibeth Ndiaye. Mais pour le politologue et constitutionaliste, Olivier Rouquan, on demande peut-être trop à ce grand débat.
 

Le dossier du père Jacques Hamel est arrivé au Vatican

11.000 pages, plus de cent kilos de papier, 10.000 heures de travail, 600 homélies retranscrites, 60 témoins auditionnés : le volumineux dossier en béatification du père Jacques Hamel est officiellement arrivé au Vatican, mercredi. L'archevêque de Rouen, Mgr Dominique Lebrun, et une quarantaine de jeunes paroissiens qui l'accompagnaient ont déposé six lourds cartons, avec des scellés rouges, à la Congrégation des causes des saints. À partir de ces documents, le dicastère va statuer sur la validité du martyre du prêtre normand, avant de présenter un avis au Pape, lequel donnera une réponse formelle. Le dossier rejoindra les 1.500 procès en béatification déjà en cours, mais une priorité lui a été accordée, assure l'archevêque de Rouen.
 

Une semaine forte en actualité scientifique

Pour la première fois dans l’histoire de l'humanité, des astronomes ont réussi à photographier un trou noir à environ 50 millions d'années-lumière de la Terre. On y voit un rond sombre au milieu d'un disque flamboyant, orange, le tout un peu flou : ce trou noir pèse 6,4 milliards de fois la masse de notre Soleil. Et il mesure 40 milliards de kilomètres de diamètre. Il est donc plus grand que notre système solaire et il est aussi lourd qu’une petite galaxie. Albert Einstein a encore une fois raison : une prédiction de sa théorie de la relativité générale a été testée avec succès aux abords de ce trou noir. Bref, une véritable prouesse rendue possible grâce à la coopération de scientifiques du monde entier. Carlos Moedas, commissaire européen à la recherche à l'innovation et à la science.
 
Et l'autre grande annonce de la semaine, c'est la découverte d'une nouvelle espèce humaine aux Philippines : Homo luzonensis qui vivait il y a 50.000 ans à peu près. Ce qui signifie que pas moins de cinq espèces du genre Homo se partageaient la planète à l'époque. Il n'en subsiste qu'une aujourd'hui, la nôtre. L'histoire de l'évolution humaine est donc bien plus complexe qu'on ne le pensait auparavant. C'est ce que confirme cette découverte à laquelle a participé un chercheur français, Guillaume Daver, du laboratoire Paleoprim. Julia Vastel de RCF Poitou est allée à sa rencontre.
 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don