Accueil
Bordeaux : visite du centre de rétention administrative à Mériadeck et témoignages des retenus
Partager

Bordeaux : visite du centre de rétention administrative à Mériadeck et témoignages des retenus

Un article rédigé par Violaine Attimont - RCF Bordeaux, le 15 novembre 2022  -  Modifié le 16 novembre 2022
Actualités Visite au centre de rétention administrative de Bordeaux

La députée girondine Edwige Diaz (Rassemblement national) s'est rendue jeudi 10 novembre  au centre de rétention administrative (CRA) de Bordeaux. Ce lundi 14 novembre ont débuté à l'Assemblée nationale les discussions  sur le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur qui comprend l’augmentation du nombre de places en centre de rétention administrative.

Visite au CRA, centre de rétention administrative de Bordeaux ©RCFBordeaux. Visite au CRA, centre de rétention administrative de Bordeaux ©RCFBordeaux.

La députée girondine Edwige Diaz (Rassemblement national) au centre de rétention administrative (CRA) de Bordeaux alors que l'Assemblée nationale aborde  le projet de loi d’orientation et de programmation du ministère de l’Intérieur qui comprend l’augmentation du nombre de places en centre de rétention administrative. C'est pourquoi nous avons réalisé la visite de ce CRA de Bordeaux. Les témoignages sont édifiants.

 

Un CRA décrié

 

Délicate question que celle des Centres de rétention administrative (CRA). ll en existe un à Bordeaux, c’est le seul CRA français situé au sous sol d’un commissariat… C’est exigu, sombre, pas de fenêtres vers l’extérieur…

Les retenus décrivent des situations de vie souvent très compliquée (témoignage à écouter ci-dessus).

Ici 19 personnes sont retenues en ce moment… des hommes d’origine du Maghreb et de Géorgie, qui rencontrent des situations très complexes…

On dénombre 1300 places en CRA sur l’ensemble du territoire français et l’état veut en créer 1700 supplémentaires d’ici 2027.

A Bordeaux cette semaine le ministre de l’intérieur a validé un nouveau grand centre de rétention administrative de 140 places à Mérignac qui suscite des oppositions de certains élus et habitants.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don