Accueil
Bientôt plus besoin de passeport pour les voyages scolaires au Royaume-Uni
Partager

Bientôt plus besoin de passeport pour les voyages scolaires au Royaume-Uni

Un article rédigé par Ronan Le Coz - RCF Bretagne, le 15 décembre 2023  -  Modifié le 18 décembre 2023

Le gouvernement britannique a annoncé il y a quelques jours que les passeports ne seraient plus obligatoires pour les groupes scolaires qui voyagent depuis la France... Une satisfaction pour les collèges et lycées bretons !

Londres fera de nouveau partie des destinations privilégiées pour les voyages linguistiques - © Ronan Le Coz Londres fera de nouveau partie des destinations privilégiées pour les voyages linguistiques - © Ronan Le Coz

Le gouvernement britannique a annoncé il y a quelques jours que les passeports ne seraient plus obligatoires pour les groupes scolaires qui voyagent depuis la France... C'était la règle depuis l'application des nouvelles règles d'immigration post-Brexit, au Royaume-Uni. À partir du mois de février, les étudiants français de moins de 18 ans pourront de nouveau se rendre outre-Manche avec une simple carte d'identité.

Des voyages plus faciles à organiser

Une bonne nouvelle pour les voyages linguistiques ! A l'exemple du groupe scolaire de l'Estran, à Brest, où un voyage au Pays de Galles ou en Angleterre était traditionnellement proposé en classe de quatrième. De même, du côté du lycée, d’autres destinations avaient remplacées les îles britanniques depuis quatre ans : la Croatie, la Grèce, la Sicile…

« Ça nous arrange beaucoup, parce que cette année on avait un peu devancé : on avait effectivement décidé d’organiser à nouveau des voyages en Angleterre, et on avait d'ailleurs lancé la demande auprès des familles de se munir d'un passeport pour leurs jeunes. Donc cette annonce nous convient bien ! »,  explique Gaëlle Vandenbrouke, coordinatrice pour le collège Charles de Foucauld, du groupe de l'Estran. « C'est vrai que la traversée de la Manche est toujours une expérience sympa. Le voyage en Angleterre, ça reste des souvenirs pour beaucoup… C'était une demande des familles de pouvoir repartir à l'étranger. Donc cette année, on avait décidé de faire cette offre à nouveau. »

Toujours des questions pour les autres nationalités

Certaines questions restent toutefois en suspens... Par exemple pour les élèves d'autres nationalités. « Les restrictions par rapport aux démarches administratives nous ont freiné aussi par rapport aux élèves qui n'ont pas la nationalité française et qui sont dans notre établissement. Cela devenait extrêmement compliqué pour ces élèves-là d'obtenir des autorisations », continue Fabien Le Mercier, directeur adjoint du lycée Charles de Foucauld. « On avait l'impression qu’on  prenait le risque d'avoir de grosses complications, et éventuellement d'avoir un refus d'entrée sur le territoire pour certains de nos élèves de nationalités différentes de la nationalité française. »

Au-delà des collèges et lycées bretons, cette décision britannique représente un soulagement aussi pour la compagnie maritime Brittany Ferries, dont le siège se trouve à Roscoff, dans le Finistère. En 2019, avant l’introduction des nouveaux contrôles aux frontières post-Brexit, la compagnie maritime avait transporté 91 000 élèves issus de groupes scolaires français, contre seulement 41 000 cette année !

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don