Accueil
Biennale de l'Hospitalité 2023 : la France n’est « ni une passoire ni une forteresse »
Partager

Biennale de l'Hospitalité 2023 : la France n’est « ni une passoire ni une forteresse »

Un article rédigé par Charlotte Mongibeaux - RCF Lyon, le 8 novembre 2023  -  Modifié le 22 décembre 2023
Émissions spéciales · RCF Lyon Immigration : « C’est inexact de dire que la France prend sa part »

La Métropole de Lyon, la Ville de Lyon et la Ville de Villeurbanne organisent la Biennale de l'hospitalité du 4 au 10 novembre. Près de 90 évènements proposés tout au long de la semaine. RCF se mobilise pour l'occasion, en partenariat avec la Métropole de Lyon, et anime une table ronde pour dépasser les idées reçues sur les migrations.

table-ronde "Faire face aux idées reçues sur les migrations" - © Métropole de Lyon table-ronde "Faire face aux idées reçues sur les migrations" - © Métropole de Lyon

Émission spéciale format table ronde, en partenariat avec la Métropole de Lyon, enregistrée mercredi 8 novembre au CCVA de Villeurbanne, animée par Charlotte Mongibeaux (RCF Lyon) et Clotilde Ravel et diffusée dimanche 12 novembre à 17h30 sur RCF Lyon.

Dans cette émission :
- François Héran, sociologue et professeur au Collège de France, auteur de l’essai Immigration : le grand déni (Seuil, mars 2023)
- Renaud Payre, vice-président de la métropole de Lyon délégué à l'Habitat, au Logement social et à la Politique de la ville
- Léa Enon-Baron, co-directrice de l’ANVITA (association nationale des villes et territoires accueillants)

 

Immigration : « C’est inexact de dire que la France prend sa part » et qu’elle est trop attractive

Alors que le projet de loi Immigration est débattu au Sénat depuis lundi 6 novembre, le sociologue François Héran alerte sur la diffusion d’un grand nombre d’idées reçues qui influencent le durcissement de la politique migratoire.

La France n’est « ni une passoire ni une forteresse »

« Il y a de nombreuses idées reçues sur les migrations », égraine le sociologue du Collège de France qui aime les confronter aux statistiques. Est-il vrai, par exemple, que la France prenne sa part dans l’accueil des migrants ? « C’est inexact », répond François Héran, en citant l’exemple de l’arrivée des Syriens en Europe depuis 2011. Les Allemands ont accueilli « plus de la moitié des exilés syriens enregistrés en Europe », contre 38 000 Syriens en France, soit 4 % des demandes déposées sur le continent européen. Autres idées reçues détricotées : l’immigration serait hors de contrôle ou encore le système de santé français trop attractif.

Selon François Héran, « on ne fait pas de la politique quand on ferme les frontières et de la morale quand on les ouvre, les deux gestes sont à la fois moraux et politiques ».

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don