Accueil
Bertrand Ouillon : "450 000 tonnes de pommes de terre en surplus, faute de frites"
Partager

Bertrand Ouillon : "450 000 tonnes de pommes de terre en surplus, faute de frites"

Un article rédigé par Clotilde Dumay - RCF,  -  Modifié le 29 mai 2020
3 questions à Bertrand Ouillon : "450 000 tonnes de pommes de terre en surplus, faute de frites"
La fermeture des restaurants et cantines entraîne la baisse de consommation de frites. Le point avec Bertrand Ouillon, du groupement pour la valorisation de la pomme de terre.
Lucas Mellec-Unsplash Lucas Mellec-Unsplash

450 000 tonnes de pommes de terre qui restent sur les bras des producteurs  : c'est l'une des conséquences de la fermeture des restaurants et des cantines depuis plus de deux mois.  " Cela correspond aux pommes de terre qui n'ont pas été transformées et qui auraient dû l'être entre le 15 mars et fin juin. Ces pommes de terre auraient principalement dû être transformées en frites. Le manque à gagner est d'environ 200 millions d'euros", indique Bertrand Ouillon, délégué du groupement interprofessionnel pour la valorisation de la pomme de terre.

Evacuer les surplus

La chute de consommation des frites n'a pas été compensée par ce qui été acheté par les ménages dans les supermarchés. "Ces pommes de terre qui auraient dû être transformées sont dans des stockages, explique l'ingénieur agronome. Certaines ont déjà été évacuées mais pour les autres il faut que nous trouvions des solutions, comme l'alimentation animale, la transformation en énergie via la méthanisation et éventuellement la transformation en amidon. Sinon, elles seront épandues dans les champs avec des risques de pollution. Pour cela il faut qu'on les traite". 

Les pouvoirs publics sollicités 

"On s'occupe du problème très serieusement avec la filière , cela coûte cher. Mais tout ne sera pas résolu, c'est pourquoi que nous lançons un appel aux pouvoirs publics, afin de régler la situation avant la fin de l'été". Objectif : repartir sur de bonnes bases en septembre.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don