Accueil
Bénédiction Urbi et Orbi: le pape François demande "un cessez-le-feu mondial"
Partager

Bénédiction Urbi et Orbi: le pape François demande "un cessez-le-feu mondial"

Un article rédigé par Odile Riffaud, Étienne Pépin - RCF, le 13 avril 2020  -  Modifié le 29 février 2024

L'épidémie de coronavirus rend pressante la solidarité entre individus et entre nations: lors de sa bénédiction Urbi et Orbi le pape François a lancé a demandé un "cessez-le-feu mondial".

podcast image par défaut

"Aujourd’hui ma pensée va surtout à tous ceux qui ont été directement touchés par le coronavirus." La traditionnelle bénédiction Urbi et Orbi donnée par le pape François s'est tenue hier dans une basilique vide, donnant à son message de Pâques une certaine gravité dans ce contexte d'épidémie de coronavirus.
 

Le rejet de l'égoïsme et de l'indifférence

Pour son message de Pâques, où les chrétiens célèbrent la victoire du Christ sur la mort, le pape François a voulu prévenir les fidèles : "Indifférence, égoïsme, division, oubli... semblent prévaloir quand la peur et la mort sont victorieuses en nous." Vivre la joie de Pâques en ce temps d'épidémie c'est laisser le "Seigneur Jésus vaincre dans notre cœur et dans notre vie". 

Le souverain pontife a attiré l'attention des catholiques sur les plus pauvres, "tous ceux qui vivent dans les périphéries", les "réfugiés", les "sans-abri". "Ne les laissons pas manquer des biens de première nécessité." Le chef de l'Église catholique a, en substance, signifié que les plus pauvres ont eux aussi droit à "une assistance sanitaire convenable" et des "médicaments".

 


©Handout / VATICAN MEDIA / AFP - Le 12/04/2020 : le pape François prononce sa bénédiction Urbi et Orbi

 

le pape demande "un cessez-le-feu mondial"

"Ce temps n’est pas le temps de l’indifférence", a martelé le pape, qui a lancé un appel vibrant aux responsables politiques : et leur a demandé une réduction voire une remise de la dette. "Que tous les États se mettent en condition d’affronter les besoins majeurs du moment, en réduisant, si non carrément en remettant, la dette qui pèse sur les budgets des États les plus pauvres."

Le pape a également appelé à "un cessez-le-feu mondial et immédiat dans toutes les régions du monde". Citant de nombreuses zones concernées par la guerre : la Syrie, le Yémen, l’Irak, le Liban, la Terre sainte, l’Ukraine, l’Afrique.

 

ne pas oublier les régions frappées par d'autres "crises humanitaires"

"Ce temps n’est pas le temps de l’oubli." Le pape a tenu à le rappeler, l'épidémie ne doit pas nous faire oublier qu'il y a "d'autres urgences" et que "de graves crises humanitaires" touchent notamment le nord du Mozambique, les zones frontalières entre la Grèce et la Turquie, l’île de Lesbos, ou encore le Venezuela.

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don