Accueil
Bénédiction des couples homosexuels : l'évêque d'Angers s'exprime
Partager

Bénédiction des couples homosexuels : l'évêque d'Angers s'exprime

Un article rédigé par Raphaël de la Croix - RCF Anjou, le 12 janvier 2024  -  Modifié le 18 janvier 2024
Vitamine C en Anjou Les évêques de l'ouest préconise la bénédiction des personnes et non du couple homosexuel. Les explications de Mgr Delmas

La déclaration Fiducia Supplicans autorisant la bénédiction des couples en situation irrégulière a provoqué une pluie de réactions dans le monde entier. Pour Mgr Emmanuel Delmas, afin d’éviter toute confusion, il invite les prêtres de son diocèse à ne pas bénir les couples mais les personnes de façon individuelle.   

© Communication diocésaine Angers Photo  O. Rahard © Communication diocésaine Angers Photo O. Rahard

Le 18 décembre dernier, le texte publié par le Vatican sur la signification pastorale des bénédictions a fait un tollé. En effet, s’il rappelle la richesse et la multiplicité des bénédictions, et qu’il distingue la bénédiction liturgique de la bénédiction spontanée, il n’en n’autorise pas moins désormais les prêtres à bénir des couples en situation irrégulière, dont ceux de même sexe. Pour Monseigneur Delmas, le pape a souhaité avant tout « ne pas laisser sur le bord du chemin des personnes qui vivent des situations un peu marginales ». Pour lui, ces bénédictions spontanées ne sont pas nouvelles. Il bénit quotidiennement des fidèles qui le lui demandent. Mais ce texte nous invite à la fois à redécouvrir la richesse des bénédictions tout en opérant une distinction très nette entre les bénédictions informelles et les bénédictions liturgiques.

Un risque réel de confusion

Mais pour l’évêque d’Angers, malgré cette clarification souhaitée par Rome « il y a un risque réel de confusion » avec l’autorisation de ces bénédictions. C’est la raison pour laquelle les évêques de la Province ecclésiastique de Rennes (10 diocèses) ont jugé « opportun de bénir de façon spontanée, individuellement, chacune des deux personnes formant un couple ». « L’union homosexuelle ne peut être bénie » rajoute le prélat « parce qu’une union ne peut être bénie que si le couple est constitué d’un homme et d’une femme. ». Le Vatican, dit-il a « entendu le trouble qu’provoqué ce texte » et a « laissé aux évêques la possibilité de juger ce qui est mieux pour son propre diocèse ». Il rappelle ainsi qu’il reste donc en pleine communion avec le Saint Père.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don