Accueil
Bénédiction des couples homosexuels : l'Église de France s’exprime
Partager

Bénédiction des couples homosexuels : l'Église de France s’exprime

RCF, le 10 janvier 2024  -  Modifié le 10 janvier 2024

Sur la bénédiction des couples homosexuels au sein de l’Église, les Évêques de France réagissent prudemment. Après l’annonce du Pape François, mi-décembre de la bénédiction des couples de même sexe, non ritualisés, puis une mise au clair du Vatican, début janvier, c’est au tour de la Conférence des Évêques de France de réagir à Fiducia Supplicans, la déclaration du Dicastère pour la Doctrine de la Foi. 

©Vatican Media - Bénédiction des couples homosexuels : l'Église de France s’exprime ©Vatican Media - Bénédiction des couples homosexuels : l'Église de France s’exprime

“Un encouragement aux pasteurs à bénir”

Le Conseil permanent de l’Église de France assure recevoir cette déclaration du Vaticancomme un encouragement aux pasteurs à bénir généreusement les personnes qui s’adressent à eux en demandant humblement l’aide de Dieu”, écrivent les Évêques par voie de communiqué, sans jamais mentionner “les couples”. “Ils les accompagnent ainsi sur leur chemin de foi pour qu’elles découvrent l’appel de Dieu dans leur propre existence et y répondent concrètement”, poursuit le document.

Pour autant, “Fiducia Supplicans rappelle que ceux qui ne vivent pas dans une situation leur permettant de s’engager dans le sacrement de mariage, ne sont exclus ni de l’Amour de Dieu, ni de son Église. Pour rappel, le document du Saint-Siège, publié le 18 décembre, précisait que ce sont bien des prières de bénédiction qui pourront être faites, “sous une forme spontanée, non ritualisée, hors de tout signe susceptible d’assimilation à la célébration du mariage, que les ministres de l’Église pourront manifester cet accueil large et inconditionnel”.

Des remous au sein de l’Église avant une mise au point 

L’annonce avait provoqué une levée de boucliers au sein de plusieurs diocèses internationaux.Un retentissement certain dans l'opinion publique”, tempère la Conférence des Évêques de France.

Après le feu vert du Pape François, le Vatican a clarifié son document début janvier. Le cardinal argentin Victor Manuel Fernández, préfet du Dicastère pour la Doctrine de la Foi, s'est expliqué. Pour lui, Fiducia supplicans ne crée pas de confusion avec la bénédiction propre au sacrement du mariage. “Il n’est donc pas possible de s’en distancier doctrinalement ni de le considérer comme blasphématoire”.

En tant que “déclaration”, ce texte a une valeur qui le place au-dessus d’une “Lettre apostolique”, ajoute-t-il. Si le cardinal argentin admet “que l’application du texte n’est pas possible dans certains pays ou l’homosexualité est interdite, condamnée ou criminalisée, il rejette toute négation totale ou définitive de ce chemin proposé aux prêtres”

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don