Accueil
Bathybot, ce petit robot explorateur des abysses au large de Toulon
Partager

Bathybot, ce petit robot explorateur des abysses au large de Toulon

Un article rédigé par Domitille Courtemanche - RCF Méditerranée, le 4 février 2022  -  Modifié le 4 février 2022

C'est à plus de 2 kilomètres de la surface de la mer, que Bathybot, ce petit robot développé par le CNRS vient de plonger, à quelques brasses de Toulon, près de la Seyne-sur-Mer. Sa mission : explorer les fonds marins, pour récolter, en temps réel, des données scientifiques.

@ CNRS DT INSU @ CNRS DT INSU
@CNRS DT INSU

Bathybot, un petit robot jaune d’un mètre sur un mètre est monté sur des chenilles : avec ses  airs de mini "rover" lunaire, Il a plongé jeudi 4 février à 2500 m sous l'eau pour arpenter un sol marin, là où l'être humain n'est jamais allé, comme l'explique Jean-Paul Justiniano, Directeur des agents sous-marins géré par l’Ifremer, impliqué dans le projet. 

" Il va permettre de remplacer l'être humain et faire tout un tas d'expériences à la demande des scientifiques, en fonction de leur différentes spécialités."

A 2500 mètres, c’est le noir total. Il est donc nos yeux et nos oreilles, actif sept jours sur sept et 24 heures sur 24. Ce petit chercheur ultraconnecté est équipé de deux caméras dont une hypersensibile, des sondes, le tout agrémenter d'une lumière rouge pour ne pas effrayer la faune sous marine. 

"L'objectif, c'est de pouvoir faire de l'observation en continue et de se rendre compte de ce qui se passe mieux appréhender et mieux connaître la biodiversité"

Pour Bathyboth, ce n’est pas n’importe quelle mission qui lui est confié : il pourrait rester immergé pendant cinq à dix ans. "jusqu'à ce que son autonomie ne lui permette plus. On va travailler sur la durée."

Mais Bathybot n’est pas tout seul : 50 mètres de câble le relie à sa station d’accueil, le laboratoire sous marin Provence Méditerranée, un peu comme un cordon ombilicale.

" Pour qu'il puisse être exploité, ce robot doit être relié à la terre et aux différents laboratoires qui vont travailler avec ces observations pour pouvoir remonter les informations"

Ces informations seront ensuite diffusées sur le compte Twitter de Bathybot. Un robot qui pourra être piloté à partir de n’importe quel ordinateur agréé. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don