Accueil
Avis aux mélomanes, le Festival du Temple ouvre ses portes
Partager

Avis aux mélomanes, le Festival du Temple ouvre ses portes

Un article rédigé par Géraud Bouvrot - RCF Alsace, le 8 juillet 2022  -  Modifié le 8 juillet 2022
Les Trois Questions · RCF Alsace Avis aux mélomanes, le Festival du Temple ouvre ses portes

Pendant trois semaines, l'Église du Temple Neuf à Strasbourg propose une myriade de concerts. Du 6 au 23 juillet, vous pourrez y entendre de la musique du monde, classique et du jazz dans ce magnifique décor récemment rénové. Avec nous aujourd'hui pour en parler, nous avons Gilles Oltz, qui a réalisé la programmation artistique du festival du Temple Neuf.

Église du Temple Neuf à Strasbourg - © Wikimédia Église du Temple Neuf à Strasbourg - © Wikimédia

RCF Alsace: Comment est-ce que vous avez choisi tous ces artistes alors?

 

Gilles Oltz: La programmation est axée sur la musique classique, le jazz, la musique du monde. C'est ce qui permet de faire une programmation estivale sympathique dans une Église en plein centre--ville, comme le Temple Neuf. Et l'idée en faisant des concerts à 19h, c'est que ça lance une soirée de façon festive et très à la fois joyeuse et en même temps avec beaucoup de profondeur, parce qu'on a différents programmes qui sont aussi très très intenses. On a ouvert le festival un peu en fanfare, c'est le cas de le dire, puisqu'on avait le Strasbourg Brass Band. Il y avait 350 personnes dans l'Église. On a vraiment joué avec le maximum de personnes qu'on pouvait accueillir. Ce samedi, on a un concert de Fado, donc ça, c'est l'art vocal typique du Portugal. Après, on a un concert de musique irlandaise. On a aussi des concerts de jazz, de jazz manouche, des concerts de chansons françaises. On essaye de brasser vraiment très large pour que le public puisse se retrouver à un moment donné dans cette programmation.

 

RCF Alsace: Ce vendredi, on aura droit à Franck Wolf et Matskat, c'est ça?

 

Gilles Oltz: C'est ça, ce sont deux figures importantes de la scène alsacienne et même nationale, dans le jazz. Ils ont leurs habitudes au Temple Neuf et en plein air. C'est un duo de personnalités qui se sont rencontrés il y a très longtemps et qui ont petit à petit constitué un répertoire commun. Ils seront accompagnés aussi par un contrebassiste et Erwin Siffer au piano. Et donc là, ça fait partie des grands moments du Festival puisqu'ils reviennent chaque année maintenant depuis trois ans.

 

RCF Alsace: Est-ce qu'il y a une particularité pour vous d'accueillir des concerts de ce genre dans une Église?

 

Gilles Oltz: Le premier concert de jazz que j'ai programmé doit remonter à cinq six ans maintenant. J'ai été extrêmement surpris de voir que dès le premier concert, l'Église était vraiment pleine. Je ne m'attendais pas à ça pour une Église et en particulier pour le Temple Neuf. Je ne saurais pas vraiment expliquer si c'est du fait que l'on fait appel à des gens qui sont remarqués. Mais en même temps, une Église, ce n'est pas forcément le lieu où on s'attend à entendre du jazz. Mais ça veut dire aussi que le public a envie d'entendre des musiques un peu inédites dans des lieux inédits. Et ça montre aussi que ces figures ont un potentiel très fort puisque ces artistes sont suivis par un public très fidèle, quelque soit le lieu où il joue. Et puis enfin, c'est vrai que ça donne vraiment un autre visage au Temple Neuf, puisque l'idée, c'est de la réflexion, d'ouvrir la programmation le plus possible pour qu'à un moment donné, on soit amené à venir dans le Temple Neuf et à vivre une expérience exceptionnelle, au moins musicale, sinon spirituelle.

 

RCF Alsace: Avec un décor et une acoustique qui sont aussi assez qualitatifs, j'ai l'impression au Temple Neuf?

 

Gilles Oltz: Oui, oui, d'autant que pendant la période du Covid, on a fait beaucoup de travaux et il y a eu tout un travail aussi sur le son. On peut capter les concerts maintenant. Enfin, voilà un beau travail qui fait que quand on entre dans l'Église à la fois, on a l'impression d'être dans un havre de paix, au milieu de la ville et du brouhaha du centre-ville, et en même temps dans un lieu vraiment exceptionnel qui est très bien mis en valeur et qui donne envie à la fois d'y rester et d'y vivre un moment exceptionnel!

 

Retrouvez toute la programmation du Festival du Temple Neuf en cliquant ici.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don