Accueil
Attaque à Annecy : Emmanuel Macron se rend ce vendredi sur les lieux du drame

Attaque à Annecy : Emmanuel Macron se rend ce vendredi sur les lieux du drame

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF, le 9 juin 2023  -  Modifié le 4 décembre 2023

Après Elisabeth Borne et Gérald Darmanin, le Président de la République se rendra à son tour à Annecy, au lendemain de l'attaque au couteau qui a blessé 6 personnes. 4 jeunes enfants sont toujours en état d'urgence absolue. 

©Wikimédia Commons ©Wikimédia Commons

L'Elysée vient de communiquer. Emmanuel Macron est attendu à Annecy ce vendredi, au lendemain de l'attaque au couteau dans une aire de jeux pour enfants sur le Pâquier. Le Président de la République, accompagné de son épouse, se rendra aujourd'hui auprès des victimes et de leurs familles ainsi que de l'ensemble des personnes qui ont contribué à apporter aide et soutien.

 

— Emmanuel Macron (@EmmanuelMacron) June 8, 2023

 

 

Ce que l'on sait de l'attaque

Il était 9h45 hier, quand un homme armé d'un couteau a blessé gravement 4 enfants en bas âge et 2 adultes sur le Pâquier, en plein cœur d'Annecy. Selon nos dernières informations, 5 des victimes sont toujours en état d'urgence absolue hospitalisées à Genève et Grenoble. 

 

Après le drame, des questions. Qui était l'assaillant, quelles étaient ses motivations ? Cet homme de 31 ans aurait fui la guerre en Syrie en 2011 pour gagner la Suède. Un pays où il a obtenu en 2013 le statut de réfugié. D’après l’AFP, qui a interrogé une personne se présentant comme son ex-femme, son départ vers la France est lié au fait qu’il n’a « pas réussi à obtenir la nationalité suédoise ».

 

Un examen psychiatrique de l’individu est prévu ce vendredi matin

 

Un élément méritera d’être creusé : l’assaillant s’était présenté comme un « chrétien de Syrie » lors de sa demande d’asile à l’Ofpra le 28 novembre 2022. Coïncidence ou pas, il s'était vu notifier, par la France, le refus de cette dernière, il y a 4 jours. Autre fait troublant, dans une vidéo diffusée sur les réseaux sociaux, on l’entend déclamer, en anglais, durant l’attaque : « au nom de Jésus-Christ »... Mais le lien entre son acte et ses convictions n'est, à ce stade, pas avéré.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don