Accueil
Arnaud Prost : de Marseille jusqu'à Mars
Partager

Arnaud Prost : de Marseille jusqu'à Mars

Un article rédigé par Maud de Bourqueney - Dialogue RCF (Aix-Marseille), le 16 décembre 2022  -  Modifié le 16 décembre 2022
Le 3 Questions À L'istréen Arnaud Prost sélectionné comme astronaute réserviste

Il ira peut-être dans l’espace un jour. L’istréen Arnaud Prost fait partis des 11 réservistes sélectionnés par l’Agence spatiale européenne parmi 23 000 candidats. Portrait.

Sebastiaan ter Burg - Arnaud Prost sélectionné comme réserviste par l’Agence spatiale européenne. Sebastiaan ter Burg - Arnaud Prost sélectionné comme réserviste par l’Agence spatiale européenne.

« Beaucoup de bonheur » : voilà ce qu’a ressenti Arnaud Prost, 30 ans, quand il a appris qu’il était sélectionné parmi 22 500 candidats par l’Agence spatiale européenne. L’ESA a choisi 5 astronautes titulaires, dont la française Sophie Adenot, 1 parastronaute et 11 astronautes réservistes, dont Arnaud Prost. Très fier, il est conscience de sa chance :

 

On se sent vraiment privilégié et on a envie d’identifier comment on va faire pour contribuer à cette grande aventure, ce grand objectif qu’est le vol habité.

 

Arnaud Prost est un enfant de Marseille. Il y a grandi et fait ses études, en classe préparatoire d’abord, puis en école polytechnique. Diplômé en 2015, il est ensuite passé chez les hussards parachutistes à Tarbes, puis à la Comex, compagnie maritime d’expertise.

 

Il a obtenu un diplôme d’ingénieur aéronautique à Sup agro et un diplôme en astrophysique sciences de l’espace et planétologie à l’université Paul Sabatier à Toulouse. Il a ensuite rejoint la Direction générale de l’armement (DGA), où il s’est formé pour être pilote de chasse. Il est aujourd’hui pilote pour les essais en vol à la DGA d’Istres.

 

Une ambition née très tôt

 

Astronaute, évidemment, c’est un rêve d’enfant pour Arnaud Prost. Il raconte la naissance de sa passion :

 

Ma sœur construisait des navettes en carton et j’étais le copilote ou la place arrière ou la petite main pour l’aider à mettre les bouts de ficelles là où il fallait.

 

Cette expérience a allumé quelque chose en lui. « Après, j’ai eu des expériences notamment en plongée sous-marine qui m’ont rapprochées de ce monde-là » ajoute-t-il. Ses études en astrophysique ont ensuite confirmé cette passion.

 

« C’est vraiment quelque chose qui m’intéresse, la physique du monde qui nous entoure, et comme avec les essais en vol : la culture de la gestion du risque, de l’excellence, de l’exigence, tout prévoir, essayer de comprendre les systèmes complexes » décrit-il.

 

A 30 ans, Arnaud Prost est le benjamin de la sélection. Il prend très à cœur son rôle de remplaçant. Et s’il rentre sur le terrain un jour, il s’attend à commencer par un séjour sur la Station spatiale internationale, et pourquoi pas un jour sur la Lune ou sur Mars.

 

Des propos recueillis par Violaine Attimont, d’RCF Bordeaux

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don