Accueil
Après Lisbonne, une nouvelle génération JMJ ?
Partager

Après Lisbonne, une nouvelle génération JMJ ?

Un article rédigé par Grégoire Gindre, Odile Riffaud - RCF, le 7 août 2023  -  Modifié le 7 août 2023
JMJ de Lisbonne 2023 Le bilan des JMJ avec Mgr Loïc Lagadec, évêque auxiliaire de Lyon

Bilan positif pour les JMJ de Lisbonne, qui se sont achevées ce dimanche 6 août avec un million et demi de personnes rassemblées pour la veillée et la messe finale avec le pape François. Une messe d'envoi car les jeunes sont invités après cela à s'engager dans l'Église et dans le monde. Y aura-t-il un effet JMJ de Lisbonne sur les jeunes d'aujourd'hui ? Les JMJ de Lisbonne ont-elles donné l'impulsion à une nouvelle génération de catholiques ?

Un million et demi de personnes étaient rassemblées au parc du Tage à Lisbonne, pour la veillée et la messe finale des JMJ, les 5 et 6 août 2023 ©Paulo Mateus / JMJ 2023 Un million et demi de personnes étaient rassemblées au parc du Tage à Lisbonne, pour la veillée et la messe finale des JMJ, les 5 et 6 août 2023 ©Paulo Mateus / JMJ 2023

 

Clap de fin pour les 37e Journées mondiales de la jeunesse. Le plus grand rassemblement catholique au monde s’est achevé ce dimanche 6 août. On pensait les jeunes catholiques démobilisés en raison des crises qui entachent la réputation de l’Église. Les JMJ de Lisbonne ont réuni ce week-end plus d’un million et demi de personnes. L’Église "peut" donc "continuer à accompagner les jeunes" dans leur vie de foi, se réjouit Mgr Loïc Lagadec, évêque auxiliaire de Lyon. Des jeunes qui avaient soif de rencontres et animés par "un désir de vivre" après l'expérience traumatisante des confinements. Y aura-t-il une génération JMJ de Lisbonne comme il y a eu en France une génération Paris 1997 ?

 

 

 


 

→ Téléchargez les discours et homélies du pape François aux JMJ de Lisbonne

 


 

 

 

Le défi qui attend les JMJ de Séoul

 

À peine les JMJ de Lisbonne achevées qu'un nouveau défi est lancé : mobiliser la jeunesse asiatique pour les JMJ de Séoul. C'est le pape François lui-même qui a prononcé l'annonce tant attendue : les prochaines Journées mondiales de la jeunesse auront lieu à Séoul en 2027. Ce sera la deuxième fois qu'un tel rassemblement aura lieu en Asie. La première fois, c'était en 1995, à Manille, aux Philippines. La messe, célébrée par Jean-Paul II, avait rassemblé 5 million de personnes. Un record de participation jamais égalé depuis. Avec 10% de catholiques, l’Église de Corée du Sud fait face à un "consumérisme" et un "matérialisme très, très développés", explique Mgr Lagadec. Les jeunes générations coréennes ont "du mal" à "vivre leur foi". "Et donc il y a du défi et je pense que les JMJ vont les aider."

 

 

 

Au cœur d’une ambiance ecclésiale catholique française un peu morose... il y a un cœur qui résiste bien

 

 

 

Après Lisbonne, y aura-t-il un effet JMJ chez les catholiques ?

 

Mobiliser les jeunes et relancer une nouvelle génération de catholiques : c’est tout l’enjeu des Journées mondiales de la jeunesse. Comme le rappelle Mgr Lagadec, "en France les JMJ de 1997 avaient eu un gros impact pour la pastorale des jeunes et pour nos générations". Y aura-t-il cette fois un effet JMJ de Lisbonne sur les jeunes catholiques d’aujourd’hui ? Il est encore trop tôt pour le dire. Reste que, côté français, Mgr Lagadec parle d’un "très bon cru" ! 15.000 participants de plus qu’à Cracovie il y a six ans - les dernières JMJ d’Europe : "Je retiens vraiment que la jeunesse catholique en France, elle est vivante", confie Mgr Lagadec. "Au cœur d’une ambiance ecclésiale catholique française un peu morose" et malgré "une vraie déchristianisation de notre pays", l’évêque auxiliaire de Lyon constate "qu’il y a un cœur qui résiste bien"

 

Et si les JMJ sont moment particulièrement festif, elles ne sont pas destinées à rester un souvenir, une parenthèse heureuse au cœur des vacances. "Le pape a dit : C’est bon de se poser des questions sur la crise, rapporte Mgr Lagadec, c’est-à-dire qu’il ne faut pas gommer les choses et qu’au contraire l’Évangile a quelque chose à dire sur la crise… L’Évangile qui nous fait traverser les crises justement, qui nous fait ressusciter, c’est vraiment un grand enjeu spirituel."

 

 

Avant les JMJ de Séoul, l’Église catholique donne rendez-vous à la jeunesse en 2025 à Rome pour le jubilé des jeunes, un jubilé qui célèbre tous les 25 ans la naissance du Christ.

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©Thomas Dalle / RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
JMJ de Lisbonne 2023

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don