Accueil
Après la tempête Alex, les nouvelles pluies montrent la fragilité des vallées
Partager

Après la tempête Alex, les nouvelles pluies montrent la fragilité des vallées

Un article rédigé par Stèvelan Chaizy-Gostovitch - RCF Nice Côte d'Azur,  -  Modifié le 26 octobre 2020
Après le passage de la tempête Alex le 2 octobre, les accès aux vallées enclavées restent fragiles. Et il y a de nouvelles difficultés.
S C-G - Le passage à gué de Saint-Martin-Vésubie vers Venanson, fragile passage pour les habitants de la vallée. S C-G - Le passage à gué de Saint-Martin-Vésubie vers Venanson, fragile passage pour les habitants de la vallée.

On savait la situation délicate dans les zones sinistrées par la tempête Alex. Il aura fallu une simple perturbation d'automne ce 26 octobre pour s'en assurer. Rien de comparable certes mais les fragiles installations provisoires ne peuvent rien face à 63mm de précipitations à Tende sur des sols gorgés d'eaux. Le président du département, Charles Ange Ginésy ne peut que constater de nouveaux dégâts "sur les terrains déjà fragilisés et déstructurés."

Plusieurs routes à nouveau coupées.

Le président du département explique que "des guets provisoires ont subi quelques dommages et seront rétablis. Il s’agit d’un gué provisoire à Tende et d’un gué au sud de Fontan qui ont été submergés." Car les constructions réalisées en moins de trois semaines sont fragiles. Il s'agissait de créer des accès d'urgence. Il seront reconstruits "le plus rapidement possible" promet Charles Ange Ginésy. 

Des signes d'espoir qui faisaient du bien la semaine dernière comme l'accès à Lantosque par la RM 2565 ont été de courte durée. Retour à la case départ suite à l'évolution d'une brèche entre Saint Jean la Rivière et le Suquet. Il faut à nouveau passer par le Col St Roch. Même route et même problème au niveau de la Gare de la Bollène. Et donc l'accès à Roquebillière et Saint-Martin-Vésubie se fait par le Col de Turini. 

Enfin, Venanson est à nouveau isolé. La RM 2565 est à nouveau fermée à hauteur du passage à gué sur le Boréon. 

Habitants évacués et coupures d'électricité. 

Dans la Roya, les mauvais souvenirs ne se rappellent pas que sur la route. Sur la commune de Saorge 45 habitants sont privés d'électricité ce lundi. Rétablissement ce mardi 27 octobre. Par ailleurs, le président du département précise que "18 personnes ont été évacuées de Tende et 2 maisons ont également été évacuées suite à un glissement de terrain à Saint-Dalmas-de-Tende.

L'armée doit rester sur place pour le maire de Breil-sur-Roya. 

La situation ne tient qu'a un fil dans le Haut Pays et le maire de Breil-sur-Roya ne veut pas rester seul. "Je refuse le retour à la normale et le désengagement de l’armée tant que nos amis de la Haute Roya sont privés d’accès routiers et tributaires de l’extérieur pour s’alimenter" dit Sébastien Olharan. Le maire de Breil qui rappelle que 4000 habitants restent privés d'accès routier à l'approche de l'hiver. Pour lui "le pont aérien mis en place par l’armée, qui est désormais quasiment interrompu, devrait être maintenu avec un nombre de rotations comparable à celui des premiers jours." Sébastien Olharan en tire une conclusion: "C’est le seul moyen efficace pour approvisionner la Haute Roya compte tenu des contraintes qui pèsent sur le transport ferroviaire.

Fragiles vallées cherchent bonnes âmes pour les aider dans la durée. 
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don