Accueil
Annecy : les Annéciens unis face à la barbarie
Partager

Annecy : les Annéciens unis face à la barbarie

Un article rédigé par Victorien Duchet - RCF Haute-Savoie, le 11 juin 2023  -  Modifié le 4 décembre 2023

Dimanche matin, 3 500 personnes ont répondu à l'invitation de la Ville d'Annecy pour se recueillir une dernière fois, trois jours après l'attaque. Une cérémonie empreinte d'émotion.

François Astorg et son équipe, derrière la fresque réalisée par Jorge Peralta. ©Victorien Duchet/RCF Haute-Savoie François Astorg et son équipe, derrière la fresque réalisée par Jorge Peralta. ©Victorien Duchet/RCF Haute-Savoie

3 500 Annéciens sur le Pâquier

 

Trente minutes avant le début de la cérémonie, le Pâquier était déjà noir de monde. L'attaque au couteau, survenue le 8 juin dernier, a marqué profondément les Annéciens. "Mes trois enfants ont joué pendant de nombreuses années dans ce parc", déclare Magali. Tout comme cette mère de famille, Bob, aujourd'hui grand-père, vient régulièrement dans ce parc. "Ce qu'il s'est passé est le résultat de quelqu'un qui a pété un câble", résume-t-il. "Je viens ce matin pour dire aussi qu'il faut veiller à son prochain", en faisant allusion à l'assaillant, SDF à Annecy. 

 

 

Le discours du maire empreint d'émotion

 

François Astorg s'est exprimé sur le podium. Trois jours après "un événement qui marquera à jamais la vie de notre ville", l'émotion est toujours aussi vive. Le maire a cité les prénoms des quatre jeunes victimes, aujourd'hui toutes sorties d'affaire, mais encore hospitalisées. François Astorg a également salué l'héroïsme d'Henri, le héros au sac à dos, Lilian, et Georges et Yassim, qui se sont interposés devant l'assaillant. L'édile a conclu son discours en rappelant la nécessité de "faire bloc" face à "la tentation de défiance, de peur, et de lâcheté intellectuelle". 

Le maire d'Annecy François Astorg, pendant son discours

 

Après le deuil, les réponses

 

Première décision de la Ville, rallumer le Pâquier le soir, et une partie de la nuit, pour apporter "plus de sécurité" aux Annéciens. La présidente du Grand Annecy Frédérique Lardet appelle à "reconstruire le Pâquier", "son image et son symbole", abimé selon l'élue aux commerces. Vendredi prochain, le maire d'Annecy réunira un Conseil Local de la Sécurité et de la Prévention de la Délinquance.

Un parterre d'élus devant le podium

 

Une fresque, et de la musique pour rendre hommage

 

Sur le podium, est arrivé la chanteuse annécienne Laure Pauthex. Avec sa boîte à musique, elle a interprété "Parlez-moi d'amour", de Lucienne Boyer. Un instant suspendu. 

 

 

En fin de cérémonie, une fresque a été dévoilée. Réalisée par l'artiste mexicain Jorge Peralta, elle représente trois géants, trois cultures différentes qui célèbrent la diversité. Trois personnages qui protègent une même lumière, une même idée. L’idée que comme humains nous devons nous ranger du même côté et nous rassembler derrière des pensées positives pour un futur meilleur.

La fresque offerte par Jorge Peralta à la Ville

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don