Accueil
Annecy : la ferme du monastère de la Visitation renaît !
Partager

Annecy : la ferme du monastère de la Visitation renaît !

Un article rédigé par Vanessa Sansone - RCF Haute-Savoie, le 15 juin 2023  -  Modifié le 15 juin 2023
Vitamine C, en Haute-Savoie Annecy : la ferme du monastère de la Visitation renaît !

Derrière les murs du monastère qui domine la ville d'Annecy, une révolution tranquille est en marche ! Les 22 visitandines retapent leurs infrastructures, pour créer une ferme agroécologique. Des professionnels et une dizaine de familles bénévoles les accompagnent. 

Chantier fraternel à la Visitation d'Annecy ©2023 Monastère de la Visitation Chantier fraternel à la Visitation d'Annecy ©2023 Monastère de la Visitation

"Avant le monastère, il y avait déjà une ferme ! Et jusque dans les années 1995, la communauté l'exploitait. Ces installations, c'est notre héritage" analyse Sœur Marie-Adrienne, religieuse Visitandine. Un héritage qui avait été abandonné, la communauté vieillissant. Mais l'arrivée récente de religieuses plus jeunes, venues du monde entier, a changé la donne. "En Colombie, d'où je viens, nous cultivions un jardin. J'en ai vu les bénéfices spirituels" souligne l'actuelle mère supérieure, Sœur Maria-Silvia.

 

Le projet est unique et ressemble à la communauté 

Au moment où la communauté projetait de réinvestir sa ferme, des familles annéciennes sont venues leur proposer de l'aide. Des familles qui ont mis en lien les religieuses avec Alice Ract-Madoux. L'entrepreneuse vient de créer Labora, structure dont le but est d'accompagner les communautés religieuses dans des démarches agro-écologiques. "J'ai découvert leur charisme, leur fondateur, leurs aspirations. Elles m'ont fait visiter leur parc de 7 hectares, les différents ateliers que l'on trouve derrière chaque porte du monastère. Le projet est unique et ressemble à la communauté et au potentiel du lieu" raconte l'agronome.  

 

 

Une manière de rendre à la communauté ce qu'elle nous donne 

La ferme qui renaît comporte un poulailler, du maraîchage, un verger, un atelier de fabrication de produits de phytothérapie... Pour la phase d'investissement et de travaux, les religieuses ont recours aux dons et à l'investissement bénévole de familles. "C'est une belle manière de rendre à la communauté tout ce qu'elle nous donne, en priant et en accueillant des retraites" soulignent Mélanie, Gabrielle et Etienne, tous trois participants aux chantiers. "C'est super de travailler dans la nature !" notent Aurélien et Prisca, qui accompagnent leurs parents. 

 

Voir les familles croire en notre vocation, cela nous fait du bien ! 

 

"Le lien, c'est ce qui me plaît dans ce projet" confie Mélissandre Gabet, agronome collaboratrice de Labora. "La ferme crée du lien entre la communauté, des laïcs, des professionnels. Et puis, comme c'était le cas dans l'histoire, les monastères redeviennent des lieux d'expérimentation, d'où des innovations agricoles pourront sortir. Tout cela dans le respect de la nature". Les poules ont donné leurs premiers œufs. Du persil a déjà rejoint les livres religieux et les bougies, dans les rayons du magasin des Visitandines. Et les religieuses y trouvent déjà un dynamisme : "Voir les familles croire en notre vocation, cela nous fait du bien. Et entre nous, participer à ces travaux crée encore plus de fraternité, de joie" concluent les religieuses. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don