Accueil
Alpes-Maritimes : malgré les pluies, le niveau d'eau du lac du Broc diminue

Alpes-Maritimes : malgré les pluies, le niveau d'eau du lac du Broc diminue

Un article rédigé par Laura Vergne - RCF Nice Côte d'Azur, le 7 novembre 2022  -  Modifié le 7 novembre 2022
L'info de la Côte d'Azur Alpes-Maritimes : malgré les pluies, le niveau d'eau du lac du Broc diminue

Malgré les dernières pluies, le lac du Broc dans les Alpes-Maritimes, a perdu 36 centimètres d'eau en 12 jours. Seulement quelques petites parcelles d’eau de 4 mètres de profondeur restent visibles. Un phénomène dû au déficit d'eau sur plusieurs années. 

Lac du Broc - Photo : fédération de pêche des Alpes-Maritimes Lac du Broc - Photo : fédération de pêche des Alpes-Maritimes

Un phénomène qui montre l'ampleur de la sécheresse dans les Alpes-Maritimes : malgré les dernières pluies, le niveau d'eau du lac du Broc continue de diminuer. "Il ne reste plus qu'un hectare d'eau sur vingt-deux" se désole Christophe Barla, hydrobiologiste et directeur de la fédération de pêche des Alpes-Maritimes. 

 

 

5 chiffres sur le lac du Broc

 

 

Pourquoi le niveau d'eau continue-t-il de diminuer ? 

 

 

Pour l'hydrobiologiste, ça ne fait aucun doute : "ce n'est pas seulement le lac qui a baissé, mais toute la nappe phréatique du Var" affirme-t-il. En effet, lorsque l'on aperçoit le lac presque vide "ce n'est qu'une partie de l'iceberg". La nappe phréatique du Var a actuellement un niveau d'eau très bas, "c'est un problème de déficit" atteste Christophe Barla. Pour que le lac puisse se remplir, il faudrait déjà que la nappe phréatique ait un niveau d'eau plus élevé. 

 

 

nappe phréatique

 

 

La solution pour que le lac du Broc retrouve son eau serait "des pluies régulières pendant plusieurs jours qui vont permettent de refaire les nappes et de reconstituer les réserves pour remonter le lac", explique l'hydrobiologiste. 

 

Des conséquences sur les poissons

 

Après le manque d’oxygène, les poissons du lac du Broc, dans les Alpes-Maritimes, font face à la prédation. En effet, les poissons sont concentrés sur les petites parcelles d’eau, une aubaine pour les oiseaux qui en profitent. "Quand vous avez un cormoran qui plonge dans 4 mètres d'eau, c'est beaucoup plus facile pour attraper les poissons que quand il y a 15 mètres de profondeur," explique le directeur de la fédération de pêche des Alpes-Maritimes, qui constate une prédation bien plus importante cette année à cause de la sécheresse, qui entraîne un "déséquilibre biologique". 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don