Accueil
"Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu" (Lc 7, 18b-23)
Partager

"Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu" (Lc 7, 18b-23)

RCF,  -  Modifié le 16 décembre 2020
Prière du matin "Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu" (Lc 7, 18b-23)
"Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu" Méditation de l'évangile (Lc 7, 18b-23) par le père Nicolas de Boccard Chant final: "Vous tous qui meinez" par la Chorale laetare
michal-bielejewski-UNSPLASH michal-bielejewski-UNSPLASH

Évangile de Jésus Christ selon saint Luc

En ce temps-là,
    Jean le Baptiste appela deux de ses disciples
    et les envoya demander au Seigneur :
« Es-tu celui qui doit venir,
ou devons-nous en attendre un autre ? »
    Arrivés près de Jésus, ils lui dirent :
« Jean le Baptiste nous a envoyés te demander :
Es-tu celui qui doit venir,
ou devons-nous en attendre un autre ? »
    À cette heure-là,
Jésus guérit beaucoup de gens de leurs maladies,
de leurs infirmités et des esprits mauvais dont ils étaient affligés,
et à beaucoup d’aveugles, il accorda de voir.
    Puis il répondit aux envoyés :
« Allez annoncer à Jean ce que vous avez vu et entendu :
les aveugles retrouvent la vue,
les boiteux marchent,
les lépreux sont purifiés,
les sourds entendent,
les morts ressuscitent,
les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle.
    Heureux celui qui ne trébuchera pas à cause de moi ! »
 
Source : AELF

Méditation  Père Nicolas de Boccard

        Magnifique question de Jean-le-Baptiste depuis sa prison de Machéronte, relayée par ses disciples jusqu’à Jésus. Il ne sait plus ce qu’il doit penser.

        Et Jésus renvoie les disciples du Baptiste à leur propre expérience, Il ne veut pas répondre oui ou non à la question posée, mais :

        « Allez rapporter à Jean ce que vous avez vu et entendu ! Les aveugles voient, les boiteux marchent, les lépreux sont purifiés, etc ... La Bonne Nouvelle est annoncée aux pauvres ». En reprenant la prophétie d’Isaïe, il vient accompli la promesse, au-delà de toute espérance. Il est la réponse aux attentes les plus profondes de l’homme : celle de l’Amour infini.

        Comment ne pas être émerveillés de la pauvreté de Jean-le-Baptiste : lui, l’ermite du désert qui a tout quitté pour l’essentiel – lui qui appelle au baptême de conversion et qui va donner sa vie pour la vérité face à Hérode. Avant son sacrifice il doute… : « es-tu celui qui vient… ? ». Il entend tellement de choses…mais il s’en remet au jugement du Christ lui-même. Jésus est bien plus que le Messie apocalyptique qu’attendait le Baptiste, Il vient accomplir les promesses d’Isaïe, mais Il ne vient pas juger mais sauver. Bien plus que la Royauté et la Puissance, Il vient donner le salut !

        Et c’est peut-être l’occasion de nous demander en vérité ce que nous attendons de Jésus ? Si le doute nous assaille, comme le Baptiste du fond de sa prison, c’est peut-être parce que nous attendons un nouveau roi, une idole qui viendrait régler nos problèmes terrestres.

        Ouvrons nos cœurs à Celui qui nous donne le salut dans une liberté qui fonde la nôtre !
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don