Accueil
Aides agricoles : les éleveurs bretons inquiets
Partager

Aides agricoles : les éleveurs bretons inquiets

Un article rédigé par RCF - RCF Sud Bretagne,  -  Modifié le 2 août 2017
L’État a annoncé la mise en place d'une nouvelle répartition des aides européennes. La FRSEA Bretagne dénonce « un hold-up gouvernemental ». Explications.

Les agriculteurs bretons sont inquiets. La Fédération Régionale des Syndicats d'Exploitants Agricoles et les Jeunes Agriculteurs ont rencontré hier le Préfet de Région, à Rennes.
Les syndicats dénoncent la nouvelle répartition des aides agricoles. Concrètement les crédits alloués par la PAC sont divisés en deux types d'aides, appelés les piliers. Le «pilier 1» correspond à l'argent consacré aux aides directes à la production.  Le «pilier 2» est lui destiné à soutenir le développement rural, l'installation des jeunes, le bio et les zones de montagne où l'exploitation est plus difficile. Le gouvernement vient d'annoncer qu'il souhaite transférer 4,2 % des crédits du pilier 1 vers le pilier 2. Thierry Coué, est le président de la FRSEA Bretagne. 

Thierry Coué, président de la FRSEA, a fait les comptes pour estimer le manque à gagner des agriculteurs en France et en Bretagne.

Thierry Coué tient aussi a rappeler que les agriculteurs ont déjà contribué indirectement au financement du budget de l’État. 

Les syndicalistes agricoles réclament des compensations pour la Bretagne  notamment grâce « à des mesures en faveur de la compétitivité de l’agriculture bretonne. La simplification des démarches administratives et la réduction de leurs délais, la baisse des charges, des accompagnements fiscaux et sociaux comme l’épargne de précaution, la TVA sociale… »
 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don