Accueil
A quoi ressemblera le bac l'année prochaine ?
Partager

A quoi ressemblera le bac l'année prochaine ?

Un article rédigé par Florence Gault - RCF,  -  Modifié le 26 juin 2021
Le dossier de la rédaction A quoi ressemblera le bac l'année prochaine ?
J-4 ! Il reste peu de temps pour bien réviser le baccalauréat édition 2019. Les épreuves démarrent lundi prochain.
podcast image par défaut

Une réforme du bac qui ne passe pas chez plusieurs syndicats

Il s'agira du dernier bac ancienne génération, avant l'entrée en vigueur de la nouvelle réforme à la rentrée. Une réforme qui ne se fait pas sans remous. Plusieurs syndicats de professeurs appellent à une grève de la surveillance des examens pour le premier jour du baccalauréat. Ils veulent ainsi tenter d'attirer l'attention du ministre de l'Education nationale, Jean-Michel Blanquer, qui n'a rien écouté selon eux. Les explications de Frédérique Rolet, secrétaire nationale du SNES-FSU, l’un des trois syndicats à l’origine de l’appel à la grève.

 

Il s'agit d'un mode d'action plutôt rare. Le dernier appel à la grève pour des épreuves du bac date de 2003. Les syndicats s'opposaient alors à la réforme des retraites engagée par François Fillon.

Il faut dire que cette nouvelle réforme apporte son lot de modifications d'envergure pour le bac. Examen final resserré et contrôle continu, fin des séries générales, liste de spécialités... Le nouveau bac général verra le jour en 2021. L'examen comptera seulement quatre épreuves en terminale, contre 12 à 16 actuellement. Ces épreuves compteront pour 60% de la note finale de l'examen. Les 40% restants proviendront du contrôle continu.

Cette réforme du bac général, promesse de campagne d'Emmanuel Macron, se base sur les propositions issues d'un rapport remis par Pierre Mathiot, directeur de Sciences Po Lille. Il estime que le bac est devenu un examen trop lourd et trop cher à organiser, trop lourd également pour les candidats incités au bachotage.

 

 

Les principaux points de la réforme

À compter de la rentrée prochaine, les séries S, ES et L du bac général n’existeront plus. À la place, les élèves choisiront, en plus du tronc commun, 3 spécialités en Première puis deux parmi ces trois en Terminale. Et à partir de la Première, les matières scientifiques disparaitront chacune du tronc commun, au profit d’un unique Enseignement Scientifique de 2h par semaine, obligatoire pour tous. Il combinera à la fois les SVT, la Physique-Chimie et les Mathématiques.

C'est d'ailleurs bien l'un des principaux points de crispation : l’absence des mathématiques du tronc commun. Pour ceux qui suivront cet enseignement,  de quatre heures en première et six heures en terminale, le nombre d’heures ne change pas. Mais le programme sera plus dense. Pour de nombreux professeurs, c'est l’enseignement scientifique que l’on est en train d’assassiner. Certains craignent que des portes ne se ferment. Choisir sa spécialité risque donc de devenir cornélien. Michel Bourguet est professeur agrégé de mathématiques et membre du bureau de l’Association des professeurs de mathématiques de l’enseignement public.

 

Les facs n'ont pas toutes annoncé leurs pré-requis et il y a fort à parier que de nombreux élèves, souvent poussés par leurs parents, n'oseront pas abandonner l'an prochain cette matière en Première. Mais, l'objectif aussi de cette réorganisation était de casser le carcan de la filière S, considérée jusqu'ici comme la voie élitiste. C'est ce que nous dit Pierre Mathiot, auteur du rapport qui a préfiguré cette réforme.

 

Peut-on se passer des maths au lycée sans se fermer les portes de nombreuses filières de l’enseignement supérieur ? C’est donc la question qui taraude élèves, parents, enseignants. Certaines licences s’interrogent déjà sur les remises à niveau nécessaires pour accueillir ce nouveau public de lycéens, qui auront suivi plus ou moins de mathématiques. Cette année, 70% des élèves de seconde ont choisi pour la rentrée prochaine les mathématiques comme matière de spécialité.
 

Quelques conseils pour les révisions de dernière minute

Il y aura certainement des choses qui vont encore s'affiner dans cette réforme. En attendant, le coup d'envoi des épreuves est prévu pour lundi. Ce sera la traditionnelle épreuve écrite de philosophie qui ouvrira le bal pour ce qui concerne les filières générales et technologiques. Un moment clé avant de basculer dans la vie étudiante qu'il convient de préparer au mieux. Comment bien réussir cette période d'ultimes révisions ? Les conseils de Pierre Mathiot, le père de la réforme du bac 2021 !

 

En 2018, 88,2% des candidats ont obtenu leur baccalauréat, un taux de réussite en progression depuis les années 2000. Pourtant, arrivés à l’université, seulement 40% des étudiants passent en deuxième année, 30% redoublent et 30% décident de faire autre chose. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don