Accueil
À Nice, un plan anti-fraude dans les transports en commun
Partager

À Nice, un plan anti-fraude dans les transports en commun

Un article rédigé par Océane Boisseleau - RCF Nice Côte d'Azur, le 1 juin 2023  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'info de la Côte d'Azur À Nice, un plan anti-fraude dans les transports en commun

Monter à bord d'un bus ou d'un tramway sans titre de transport. Dans la métropole Nice Côte d'Azur, 2 personnes sur 10 fraudent sur le réseau Ligne d'Azur. Mercredi 31 mai, un plan de lutte contre la fraude dans les transports en commun a été présenté à l'arrêt de tramway Durandy à Nice. Le président de la Régie Ligne d'Azur, Gaël Nofri, a dévoilé un plan sur 3 niveaux pour lutter contre la fraude.

L'affiche de prévention sur la validation obligatoire d'un titre dans les transports, bientôt placardées sur les transports et dans les stations sous terraines - ©RCF O.B. L'affiche de prévention sur la validation obligatoire d'un titre dans les transports, bientôt placardées sur les transports et dans les stations sous terraines - ©RCF O.B.

Un plan anti-fraude a été annoncé par le réseau de transports de la Métropole, Lignes d'Azur dans la gare de tramway Durandy mercredi 31 mai. Ces mesures seront applicables dès le 1er juin prochain.

 

3 mesures pour réduire les fraudes dans les transports en commun

 

 

La Régie Ligne d'Azur va embaucher 17 nouveaux contrôleurs qui s'ajouteront aux 56 déjà présents au sein de la CSGT (Groupe sûreté, contrôle, transport). Cela permettra de renforcer les contrôles sur toutes les lignes et à tous les horaires. 

 

Au-delà des contrôles, le président de la Régie Ligne d'Azur, Gaël Nofri, promet de sanctionner les comportements irrespectueux

 

On va être particulièrement vigilant dans les temps qui viennent sur la question des gens qui mangent, qui boivent, qui mettent leurs pieds, qui mettent de la musique, qui bloquent les portes. [..] On porte atteinte à la qualité des transports en commun. 

 

 

2 usagers sur 10 fraudent dans les transports en commun. La moitié de ces fraudes sont des oublis commis par des abonnés. Pour endiguer ce phénomène, l'activation des portillons d'accès aux stations souterraines est prévue sur la ligne 2 du tramway. Les voyageurs devront valider leurs titres de transport à l'entrée et à la sortie de la station.

 

Au total, c'est environ 300 000 voyageurs qui devraient valider leur titre, explique Gaël Nofri.

Sur le réseau, c'est 100 000 voyageurs sur la ligne 1, 100 000 sur les lignes 2 et 3 et 100 000 sur les lignes de bus qui circulent. Sachant que ça varie tous les mois 

 

Autre mesure : la fin de la validation sur iPhone. L'application sur iPhone ne sera plus utilisable en raison du système actuel ne permet pas de géolocaliser les utilisateurs, ce qui compromet la sécurité. Une nouvelle version de l'application est en cours de développement. En attendant, il sera toujours possible de recharger sa carte depuis son iPhone. Pour les smartphones sous Android, la validation en approchant le téléphone d'un valideur à bord reste inchangée.

 

 

Ces nouvelles restrictions seront applicables en même temps que l'arrêt des tickets papiers le 1er juillet. La fraude dans les transports en communs de la Régie Ligne d'Azur coûte chaque année 5 millions d'euros. 5 millions que la Métropôle de Nice compte bien récupérer.
 

Lignes d'Azur a également conclu une convention avec la Direction générale des Finances publiques afin de garantir que les fraudeurs paient leurs amendes.

 

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don