Accueil
À Lyon, les débats du Conseil de l'ordre des avocats ne seront plus à huis clos
Partager

À Lyon, les débats du Conseil de l'ordre des avocats ne seront plus à huis clos

Un article rédigé par Jean-Baptiste Cocagne - RCF Lyon, le 15 février 2024  -  Modifié le 16 février 2024
Tempo · Le podcast d'actualité de RCF Lyon Rencontre avec le nouveau bâtonnier de Lyon Me Alban Pousset-Bougère

Le nouveau bâtonnier de Lyon Alban Pousset-Bougère vient d'obtenir l'autorisation du Conseil de l'ordre des avocats du Barreau local : les débats seront désormais ouverts, une première à l'échelle lyonnaise. 

Alban Pousset-Bougère, nouveau bâtonnier de Lyon © RCF Lyon - février 2024 Alban Pousset-Bougère, nouveau bâtonnier de Lyon © RCF Lyon - février 2024

Il s'agit de l'une de ses premières décisions, deux semaines après son élection comme bâtonnier lyonnais : l'avocat  d'affaires Alban Pousset-Bougère compte bien introduire plus de transparence au sein du Barreau lyonnais. Ainsi, les débats du Conseil de l'Ordre lyonnais seront désormais ouverts aux avocats qui souhaiteraient y assister.

Cette mesure répond au projet d'ouverture du Barreau que compte incarner le nouveau bâtonnier, en duo avec la vice-bâtonnière Sara Kebir. Élus le 30 janvier 2023 avec 92 voix d'avance sur son concurrent - le vice-président sortant Jean-François Barre -  le nouveau bâtonnier aura une fonction de représentation des 4000 avocats inscrits au Barreau. Il aura aussi pour mission la gestion de l’équipe ressource du Barreau lyonnais (40 salariés) et devra trancher les règlements des litiges entre avocats, avec leurs clients ou avec les magistrats.

Alban Pousset-Bougère arrive dans un contexte où le monde judiciaire est en souffrance, mais avec l'espoir de trouver des solutions.

On veut montrer que rien n’est désespéré, même quand la situation de la justice en France est catastrophique. Les délais ne sont plus acceptables. Il faut attendre 5 à 7 ans pour avoir une décision de première instance puis une décision en appel.

 

Le nouveau bâtonnier estime que « l’avocat a une responsabilité sociétale » et que la profession doit porter aujourd'hui « une voix indispensable de défense des libertés publiques ». En atteste par exemple la récente visite de la vice-bâtonnière Sara Kebir au centre de rétention administrative n°2 de Saint-Exupéry, quelques jours seulement après son élection. L'avocate compte déposer un rapport sur sa visite dans les prochains jours. 

Tempo · Le podcast d'actualité de RCF Lyon Les conditions du centre de rétention administrative de Lyon ont-elles changé ?
Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

Tempo · Le podcast d'actualité de RCF Lyon
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
Tempo · Le podcast d'actualité de RCF Lyon

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don