Accueil
À 17h, le pape consacrera l'Ukraine et la Russie au Coeur Immaculé de Marie
Partager

À 17h, le pape consacrera l'Ukraine et la Russie au Coeur Immaculé de Marie

Un article rédigé par Etienne Pépin - RCF, le 25 mars 2022  -  Modifié le 17 juillet 2023
L'actu chrétienne Consécration de la Russie et de l'Ukraine au coeur immaculée de Marie

Le pape va consacrer l’Ukraine et la Russie au Cœur immaculé de Marie aujourd’hui, 25 mars à 17h, jour de la fête de l’annonciation.

Le saint père appelle tous les évêques et prêtres du monde entier à s’associer à cette prière pénitentielle qui aura lieu simultanément à 17h à Rome dans la basilique Saint-Pierre et au sanctuaire marial de Fatima au Portugal. Suivez l'événement en direct dans la vidéo ci-dessous.

8 février 2020 : Le pape François reçoit en audience privée Volodymyr ZELENSKY, président d'Ukraine. Vatican. /VATICAN POOL /CPP/CIRIC 8 février 2020 : Le pape François reçoit en audience privée Volodymyr ZELENSKY, président d'Ukraine. Vatican. /VATICAN POOL /CPP/CIRIC

La consécration du monde au Cœur immaculé de Marie

 

Cette consécration trouve son origine dans les apparitions de Fatima, en 1917. A cette époque en pleine Première Guerre mondiale, la Vierge Marie apparait à trois enfants pour leur confier « trois secrets ». Le deuxième secret, révélé seulement en 1942, est en fait une demande de consacrer la Russie au cœur immaculé de Marie pour préserver la paix dans le monde.

 

Ainsi donc, en 1942 Pie XII consacre le monde entier au Cœur immaculé de Marie puis il renouvelle le geste en 1952, en consacrant explicitement la Russie. Paul VI en 1964 puis Jean-Paul II en 1981 et en 1984 consacre eux une nouvelle fois « le monde entier » mais pas explicitement la Russie à cause de la guerre froide. Cette fois le pape François a fait le choix de consacrer les deux belligérants, la Russie et l’Ukraine ensemble…

 

Alors quel est le sens de ce geste ? Bernard Lecomte, vaticaniste et spécialiste de la Russie explique : « C’est une dévotion qui est éminemment spirituelle, liturgique et morale. Il ne faut surtout pas y voir de politique. Consacrer la Russie et l’Ukraine au Cœur immaculé de Marie c’est le symbole même de la douceur et de la pureté. On va donc prier Marie pour que cette douceur et cette pureté puisse atteindre ces deux pays. Surtout n’y voyons pas de démarche politique. C’est une démarche qui se suffit à elle-même, qui est très belle à condition qu’elle ne soit pas dévoyée. »

 

Suivre l'événement en direct aujourd'hui à 17h

 

 

 

La prière de consécration de la Russie et de l’Ukraine

 

Dans son courrier envoyé aux évêques du monde, le pape explique qu’il veut porter à Dieu « le cri de douleur de tous ceux qui souffrent » et confier « l’avenir de l’humanité à la Reine de la paix ». Le texte de la consécration diffusée exceptionnellement en 35 langues dit aussi je cite : « Nous avons perdu l’humanité, nous avons gâché la paix. Nous sommes devenus capables de toute violence et de toute destruction. Nous avons un besoin urgent de ton intervention maternelle. »

 

Le père, Yuriy Leshchynskyy le chancelier de l’éparchie Saint Volodymyr le grand à Paris attend énormément de cette prière et de l’engagement du Saint Père : « Le pape François est déjà intervenu à plusieurs reprises. Dès le début de la guerre il a rencontré l’ambassadeur de Russie près le Saint Siège pour dire son opposition à l’invasion de l’Ukraine. Régulièrement lors de l’Angélus, il prie pour nous soutenir. Il a parlé avec le Président Zelinsky. Nous attendons maintenant le pape François en Ukraine comme un messager de paix. Il a déjà envoyé plusieurs cardinaux sur place pour nous aider avec tous les réseaux catholiques de Caritas. La prière aussi est très importante avec cette consécration. Je suis persuadé que la prière du monde entier va permettre un grand miracle pour arréter la guerre. »

 

 

La prière du monde entier

 

Le pape émérite Benoît XVI s’associera au pape François par la prière pour consacrer la Russie et l’Ukraine au Cœur immaculé de Marie… Plusieurs évêques et conférences épiscopales ont par ailleurs d’ores et déjà fait part de leur intention de s’associer à cette démarche. Mgr Georges Pontier, administrateur apostolique du diocèse de Paris, va présider à la basilique de Montmartre une messe qui sera suivie d’une prière pour la paix sur le parvis de la basilique autour de la statue Notre-Dame de Fatima.

 

 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don