Accueil
30 ans après le crash du Mont-Sainte-Odile : “cette épreuve reste présente en chacun d’entre nous”
Partager

30 ans après le crash du Mont-Sainte-Odile : “cette épreuve reste présente en chacun d’entre nous”

Un article rédigé par Delphine Schiltz - RCF Alsace, le 20 janvier 2022  -  Modifié le 21 janvier 2022
Journal local · RCF Alsace Journal local - Jeudi 20 janvier 2022

Le 20 janvier 1992, un Airbus A320 à destination de Strasbourg - avec à son bord 96 personnes - s'écrasait sur le Mont Sainte-Odile. Une commémoration est organisée ce dimanche sur les lieux de la catastrophe pour honorer la mémoire des disparus. Il a fallu 13 ans d'instruction judiciaire pour déterminer les circonstances de ce crash incompréhensible qui continue de marquer les mémoire.

Plaque commémorative au Mont Sainte-Odile - © Wikipédia Plaque commémorative au Mont Sainte-Odile - © Wikipédia

Ça fait 30 ans. Mais Marc Frey garde de cette nuit un souvenir intact. Il est l’un des premiers à arriver sur les lieux et à assister les secours, dépassés. “On n’avait pas de café pour réchauffer les rescapés”, se souvient-il. Avec les militaires arrivés sur place, il improvise un brancard de fortune, avec quelques branches et la veste d’un officier de gendarmerie. “C’est comme ça qu’on a pu descendre de la montagne une première dame”. 

 

On n’avait pas de café pour réchauffer les rescapés. Avec les militaires arrivés sur place, on a improvisé un brancard de fortune.

 

“30 ans, pour nous, c’était hier. Cette épreuve reste présente en chacun d’entre nous de façon vive”, confie aussi Bernard Laumon, président de l’association ECHO (Entraide de la Catastrophe des Hauteurs du Sainte-Odile), née à la suite de la catastrophe.

 

“Notre premier combat a été de connaître la vérité. Et même si la justice rendue n’a pas donné satisfaction à tout le monde, ça a été un moment qui a contribué à nous apaiser”, ajoute-t-il.

 

Notre premier combat a été de connaître la vérité. Ça a été un moment qui a contribué à nous apaiser.

 

Une commémoration à la résonance particulière est organisée ce dimanche 23 janvier, en présence de rescapés et de proches de victimes du crash. L’occasion d’un “recueillement partagé”.

 

L'intégralité de l'interview est à retrouver à partir de 1 minute sur le podcast ci-dessus.

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don