Accueil
RCF 105 nouveaux prêtres seront ordonnés cette année en France

105 nouveaux prêtres seront ordonnés cette année en France

Un article rédigé par Margot Maignet - RCF, le 20 juin 2024  -  Modifié le 20 juin 2024
L'actu chrétienne 105 nouveaux prêtres seront ordonnés cette année en France

Chaque année, les ordinations ont lieu traditionnellement à proximité de la fête de saint Pierre et saint Paul, le 29 juin. 105 nouveaux prêtres seront ordonnés cette année en France. Mgr Bertrand Lacombe présentait ce chiffre à la presse mercredi 19 juin. Il est archevêque d'Auch et membre du Conseil pour les ministres ordonnés et les laïcs en mission ecclésiale. Il explique ce qui pousse les jeunes à devenir prêtre.

Séminaristes, lors de la messe chrismale du diocèse de Paris, en l'église Saint-Sulpice. 27 mars 2024 @ Corinne SIMON / Hans Lucas Séminaristes, lors de la messe chrismale du diocèse de Paris, en l'église Saint-Sulpice. 27 mars 2024 @ Corinne SIMON / Hans Lucas

Il n'était que 88 prêtres en 2023 à être ordonnés. Cette année, avec 105 ordinations, on constate une légère hausse. "Il faut prendre ces chiffres à la fois avec prudence et avec joie. Prudence parce que les chiffres ne donnent pas forcément une tendance. Avec joie, car cela signifie que ces 105 hommes ont répondu à l'appel de Dieu et sont approuvés par l'Église", observe Mgr Bertrand Lacombe.

"Une formation en alternance"

Pendant leur formation de 7 ans au séminaire, les futurs prêtres sont confrontés à la réalité pastorale en paroisse. "Je crois que c'est vraiment une grâce du séminaire de proposer une formation intellectuelle, et en même temps de vivre d'une manière très concrète ce vers quoi on avance".
Pour lui, la vie de paroisse des séminaristes leur permet de discerner "avec plus de clarté" s’ils sont véritablement appelés à devenir prêtre.  

Donner sa vie à Dieu : en paroisse ou au sein d'une communauté ? 

La vocation de prêtre contient une forme de radicalité, puisque ces hommes donnent toute leur vie à l'Église et à Dieu. Parmi les futurs ordonnés, 73 seront diocésains. Les autres sont membres de communautés, dont 9 pour la communauté Saint-Martin. "De manière générale, et notamment pour les plus jeunes, il y a vraiment cette aspiration à être en communauté", avance l’archevêque d'Auch. La vie en communauté répond à trois critères : "avoir dans la semaine plusieurs temps de prière ensemble, plusieurs temps de repas et plusieurs temps de travail". Intégrer une communauté religieuse, c’est également choisir une forme de spiritualité et une manière de vivre.

Il y a des prêtres qui, pour rien au monde, ne voudraient vivre avec d'autres et qui sont très heureux et épanouis dans leurs paroisses. Mais de plus en plus, chez les jeunes, il y a cette aspiration à vivre en communauté

Pourquoi devenir prêtre ? 

Jason Nyoka sera ordonné prêtre pour le diocèse de Meaux fin juin. Cet ancien judoka de haut niveau témoigne de l'appel de Dieu : "Il se trouve qu'en famille, on allait tous les ans en pèlerinage à Lourdes. Là-bas, j'ai ressenti une paix intérieure très profonde. Cette paix m'a guidé et accompagné. Au bout d'un moment, je me suis rendu compte que je n’allais peut-être pas faire du judo et du sport toute ma vie, mais que Dieu m'appelait surement à quelque chose de beaucoup plus grand. C'est vrai que souvent, j'aime bien reprendre la devise du PSG, 'Rêvons plus grand'. Moi, j'ai appris à rêver plus grand, en confiant ma vie pour le Seigneur. Le sport de haut niveau a été pour moi une école de discipline et de rigueur. Pour ma vie de prêtre, cela va me permettre d'avoir un socle, une base, qui permettra de me déployer au maximum dans la mission qui me sera confiée."

 Je me suis rendu compte que Dieu m'appelait surement à quelque chose de beaucoup plus grand. 

Cet article vous a plu ?
partager le lien ...

©RCF
Cet article est basé sur un épisode de l'émission :
L'actu chrétienne

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don