Accueil
L'invité du 18/19 RCF Anjou
RCF

L'invité du 18/19 RCF Anjou

Emission présentée par Thomas Cauchebrais

Qu'elle soit politique, économique, associative, culturelle ou religieuse, du lundi au jeudi, en direct à 18h40, Thomas Cauchebrais reçoit ceux qui font l'actualité de l'Anjou.

Partager
S'abonner

Episodes

  • RCF Anjou - Dr Nicolas Paillocher

    Cité des soins à Angers : « Le malade du cancer devient acteur de sa prise en charge » Dr N. Paillocher

    10 octobre 2022

    Créée en 2019, la Cité des soins à Angers, association installée au cœur de la clinique de l'Anjou, a pour mission d'accompagner le parcours de soins en cancérologie.  A travers de nombreux ateliers, la cité des soins se veut un accélérateur de résilience pour le malade du cancer. Présentation et découverte avec le Docteur Nicolas Paillocher, médecin cancérologue à la clinique de l‘Anjou et coordinateur de la Cité des soins.

  • Yves Durand

    Cet Angevin raconte l'action héroïque de son père durant la guerre

    12 juin 2024
    Dans un livre intitulé « Tu leur diras que… », paru aux éditions La Geste, l'ancien journaliste angevin Yves Durand raconte le sauvetage de onze jeunes juifs, accueillis et scolarisés sous de fausses identités dans un collège de Castres en 1943, par le directeur de l’établissement et son adjoint Edmond Durand, père de l'auteur.
  • @RCF Anjou - Jean-Régis Véchambre

    Comment en finir avec la consommation de drogue en France ?

    11 juin 2024

    Nous nous posons la question dans le 18/19 RCF Anjou à l'occasion d'une journée d'étude organisée vendredi par l'Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts d'Angers sur le thème de l'usage des stupéfiants en France en compagnie de son organisateur, le général (2S) Jean-Régis Véchambre.

  • Le Tertre Saint-Laurent d'Angers décoré pour la procession, 1923

    [Rediffusion] Le Grand Sacre d'Angers: histoire d'une procession fastueuse

    6 juin 2024
    Institué à Liège en 1246 puis étendue à l’Eglise universelle en 1264, le Grand Sacre renvoie à la Fête du Saint-Sacrement, ou Fête-Dieu, qui célèbre la présence du Christ dans le sacrement de l’eucharistie. Les célébrations d’Angers ont depuis toujours été connues pour leur splendeur et leur richesse, traversant les siècles et les époques jusqu’en 1967, où la grande marche du Sacre se transforma en une messe en plein air. Même si depuis, des processions furent régulièrement organisées pour la Fête-Dieu par différentes paroisses du centre-ville d'Angers -sans toutefois renouer avec la même fréquentation qu’à la grande époque- il aura fallu attendre 2013, pour que la Fraternité Sacerdotale Saint Pie X relance cette cérémonie sous le nom du « Renouveau du Grand Sacre », réunissant ainsi chaque année, le dimanche suivant la Fête-Dieu, plusieurs centaines de catholiques traditionnalistes dans les rues d’Angers, du parvis de la cathédrale d’Angers jusqu’au tertre Saint Laurent dans la Doutre. Histoire et splendeur du Grand Sacre d’Angers en compagnie de Guy Massin Le Goff, ancien conservateur du patrimoine pour le conseil départemental de Maine-et-Loire.
  • image tirée du film

    [Rediffusion] Cheyenne-Marie Carron présente son film sur le Père Hamel

    5 juin 2024
    C’était en juillet 2016, Adel Kermiche assassinait le père Jacques Hamel en pleine messe dans son église de Saint-Etienne-du-Rouvray. Son parcours chaotique, tourné vers la destruction, a anéanti une vie tournée vers l’autre et le sacré. Pourtant de cet anéantissement a jaillit mondialement un témoignage de bonté, celui du père Jacques. Un prêtre, discret, dont la vie d’engagement était tournée vers son prochain. Un sujet délicat que la réalisatrice indépendante Cheyenne-Marie Carron n’a pas hésité à se saisir pour proposer son film Que notre joie demeure sera projetée ce jeudi 6 juin à 20 heures au cinéma CGR à Cholet. Nous vous proposons de réentendre cet entretien au micro de Thomas Cauchebrais sur RCF Anjou. Il l'vait reçu à l'occasion de l'avant première qui s'est tenue il y a quelques semaines à Angers.
  • RCF

    Hubert de Boisredon.

    4 juin 2024
  • @RCF Anjou - Yves Denéchère

    Un historien enquête sur le destin des enfants métis de l'ancienne Indochine française

    3 juin 2024

    A l’occasion des 70 ans de la fin de l’Indochine française, intéressons-nous au destin tumultueux des enfants métis, nés d’une mère originaire de l’ex-Indochine et d’un père français venant de métropole ou des ex-colonies françaises d’Afrique. Du début de la colonisation jusqu’à la fin de la guerre d’Indochine, quelques 5000 de ces Eurasiens furent séparés de leurs mères pour être envoyés en métropole, confiés au soins de la Fédération des œuvres de l’enfance française d’Indochine, dans une visée tout autant humaniste que politique et idéologique. Comment ces enfants, devenus pour les plus âgés octogénaires, perçoivent aujourd’hui ce déracinement imposé ainsi que leur arrivée et leur intégration en France ? Sans vouloir « dénoncer ou encenser, ni noircir ni enjoliver », l’historien Yves Denéchère, professeur d'histoire contemporaine à l'Université d'Angers, tente d’en écrire l’histoire globale afin de comprendre les tenants et les aboutissants des transplantations d’enfants métis d’Indochine et les effets induits sur ces personnes. Un pan de la mémoire jusque là absent des ouvrages consacrés à l’histoire de l‘ancienne colonie française.

  • Logo du syndicat Reagjir

    170 jeunes médecins généralistes réunis en congrès à Angers

    30 mai 2024
    170 jeunes médecins généralistes étaient reunis à Angers ce mercredi et jeudi pour les 12ème rencontres Nationales du syndicat ReAGJIR. Ce syndicat réuni de jeunes médecins généralistes ayant moins de 5 ans d’installation Il s'agit d'un événement annuel qui a pour but de faire se rencontrer des médecins généralistes et d’autres professionnels de santé (infirmiers, kinés...) de toute la France, afin qu'ils puissent échanger, se former, partager, s'informer. Au cœur des discussions : la lutte contre la desertification médicale. Un problème majeur que rencontre bon nombre de territoire ruraux. Nos invités, Dr Cécile Coquemont, médecin en exercice mixte en Haute Saône et Dr Kilian Thomas, médecin remplacant en libéral en Loire-Atlantique partagent avec nous leurs avis sur les pistes envisagées par les pouvoirs publics pour résoudre ce problème.
  • @RCF Anjou - Benoit Carteron

    Nouvelle Calédonie « Personne ne souhaite se séparer définitivement de la France » Benoit Carteron

    29 mai 2024
    En Nouvelle-Calédonie, l’état d’urgence a été levée mardi à 5h du matin, heure de Nouméa, mais le calme reste très relatif après deux semaines d’émeutes durant lesquelles 7 morts ont été à déplorer. Pour tenter de comprendre les racines de la colère, nous recevons Benoit Carteron, anthropologue-ethnologue, enseignant à l’Université catholique de l’ouest à Angers. Il travaille depuis 2005 sur les identités culturelles en Nouvelle-Calédonie.
  • Affiche du colloque

    Quel impact de la prochaine loi ZAN sur le patrimoine bâti de nos villes?

    28 mai 2024

    Quelles conséquences de la loi ZAN, la loi zéro artificialisation nette qui imposera une artificialisation des sols neutre en 2050, sur le patrimoine bâti de nos villes ? C’est la question que se poseront les participants du colloque universitaire « La ville sous cloche ? Densification, Zéro Artificialisation Nette et Patrimoines Culturels » organisé par le centre Jean Bodin de l’université d’Angers qui va se dérouler mercredi et jeudi au salon Curnonsky à Angers. Présentation sur RCF Anjou avec Arnaud de Lajartre, docteur en droit public et maître de conférences à l’Université d’Angers, au sein de laquelle il enseigne les droits de l’environnement et de l’urbanisme, co organisateur du colloque.

  • j

    Flamme olympique en Anjou « Une journée dont on va se souvenir » Gilles Grimaud

    27 mai 2024
    La flamme olympique sera de passage en Anjou demain mardi 28 mai et traversera notre département, entre 8h30 à 19h 30, de Baugé en Anjou jusqu’à Angers en passant par Montsoreau, le Lion d’Angers, Chaudefonds sur Layon, la Romagne, Saint Florent le Vieil grâce à la participation de 110 relayeurs, sportifs professionnels ou simples habitants du Maine et Loire. Pour évoquer cet évènement mais aussi l’importance de la pratique sportive en Maine-et-Loire, nous recevons Gilles Grimaud, conseiller départemental délégué au sport et Martin Alazet, chargé de mission auprès du cabinet de la présidente du département en charge du passage de la flamme olympique en Anjou.
  • © RCF Anjou

    Stéphane Piednoir, rapporteur de la loi sur la laïcité dans le sport

    23 mai 2024
  • Compte X de Gilles Berrut

    Loi sur la fin de vie : quel impact sur les EPHAD ?

    22 mai 2024

    Le professeur de médecine interne et gériatre du CHU de Nantes Gilles Berrut souligne les dangers de la loi et exhorte les chrétiens à proposer de vraies alternatives pour assurer une vieillesse digne dans les établissements.

  • Nuit du bien commun

    La nuit du bien commun revient à Angers !

    21 mai 2024
    9 associations , 9 projets, des centaines de mécènes, petits et grands dontateurs pour une belle soirée de levée de fonds au service de projets locaux qui contribuent au bien commun à Angers. Il faut les soutenir ! Rendez-vous le jeudi 30 mai à 19h aux Greniers Saint Jean. Présentation de la soirée.
  • @RCF Anjou - Guillaume Cuchet

    [Rediffusion] Le traditionalisme est-il l’avenir de l’Eglise de France ?

    20 mai 2024
    Dans son premier ouvrage « Comment notre monde a cessé d’être chrétien ? », Guillaume Cuchet avait expliqué les causes de l’effondrement du christianisme en France à partir du milieu des années 60. Dans le second « Le catholicisme a-t-il encore de l’avenir en France ? », l’historien s’était intéressé aux différentes manières dont cette rupture s’était amplifiée puis élargie, jusqu’à ce que le catholicisme n’en arrive plus qu’à représenter 2% des français. Mais à quoi ressemblera ce catholicisme dont on a bien compris qu’il est et sera encore pour longtemps minoritaire en France ? Observant « une dynamique certaine » du côté des catholiques identitaires, Guillaume Cuchet n’en oublie pas pour autant l’autre frange des catholiques dit « d’ouvertures ». Reprenant la dénomination utilisée dès le 19ème siècle pour désigner ces deux courants, Guillaume Cuchet estime que « les deux ont leur part de vérité. Il faut à la fois des « libéraux » pour faire évoluer sa religion dans un monde qui évolue –le catholicisme n’est pas un fondamentalisme – et il faut des « intransigeants », ceux qui ont le sens de la transmission et de ses impératifs, conscients du risque de déstabilisation du peuple chrétien dans l’opération de modernisation » qu’il vit. « En tant qu’observateur extérieure à la batille, j’ai tendance à penser qu’il faut combiner les deux dans le cadre d’un chantier permanent et qui ne se fait rarement de façon pacifique ».
  • Père Jean-François Bour

    Dialogue islamo-chrétien : « C'est d'abord l'affaire des croyants de la base »

    16 mai 2024
    Le frère Jean-François Bour est le responsable du service national du dialogue avec les musulmans de la conférence des évâques de France. Il est notre invité à l'occasion de la journée internationale du vivre ensemble en paix et de la conférence qu'il donne à Angers ce jeudi 16 mai.
  • © RCF Anjou

    Philippe Chopin, préfet de Maine et Loire

    15 mai 2024

    Le préfet de Maine-et-Loire revient sur la rave party qui s'est tenu lors du week-end dernier à Parnay et comment il a géré cette crise avec les services de l'État et la municipalité de Parnay.

  •  Photographie de Myriam Tirler / Hans Lucas.

    [Rediffusion] « Affirmer que l’euthanasie sera encadrée est un mensonge « Damien le Guay, philosophe

    14 mai 2024

    Entretien avec le philosophe Damien le Guay. Maître de conférence à HEC et enseignant à l'IRCOM d'Angers, ainsi qu’à l’espace éthique d’Ile de France et de Picardie, est l'auteur de nombreux ouvrages sur la mort et le deuil dont le dernier « Quand l'euthanasie sera là » paru en 2022 chez Salvator. Une interview réalisé en avril 2023.

  • Un panneau de la tapisserie de l'Apocalypse d'Angers

    [Rediffusion] L'Apocalypse par Saint Jean : la révélation que Jésus gagne toujours à la fin

    13 mai 2024
    A l’occasion de la nuit des musées le 18 mai prochain, où des fragments découverts en 2020 de la tenture de l'Apocalypse seront exposés au château d'Angers, intéressons-nous au texte qui a inspiré ce chef-d’œuvre de tapisserie médiéval de 10 m de long. L’Apocalypse de Jésus par Saint Jean -de sa véritable appellation- est le dernier livre du Nouveau Testament. Un texte énigmatique qu’on associe toujours à l’effondrement de l’humanité, dans la souffrance et les cataclysmes, et qui ne cesse de susciter interrogations et interprétations erronées. Quelques éléments de compréhensions avec le Père Vianney Bouyer, bibliste, fin connaisseur du texte qu’il a enseigné durant 10 ans au séminaire interdiocésain de Nantes et Le Père Bertrand Chevalier, président de la commission diocésaine d’art sacré.
  • Affiche de l'événement

    [Rediffusion] Le dernier char Tigre se dévoile pour sa restauration au musée des blindés de Saumur

    10 mai 2024
    Le Tigre, c’est le char allemand mythique de la seconde guerre mondiale et que le musée des blindés de Saumur vous propose de découvrir à travers la restauration de l’un d’entre eux. Il l’un des 6 derniers existant au monde et il est à Saumur au musée des blindés. Ayant conservé toutes ses pièces d’origine, l’éuqipe du musée s’est lancé le pari de le faire rugir à nouveau. Voyons comment avec le LCL Yannick Krause, conservateur en chef desm usées militaires de Saumur et Tiphaine Verley, chargée de communication du musées des blindés.
  • Limore Yagil

    [Rediffusion] Sauvetage des juifs durant l'occupation « Les catholiques n'ont pas à rougir » Limore YAgil

    8 mai 2024
    On estime que 230 000 Juifs sur les 300 000 présents dans l'hexagone furent sauvés et 85% d'enfants Juifs échappèrent aux camps d'extermination grâce au dévouement de nombreux citoyens français. Certains, pour ce dévouement exceptionnel, ont été nommés « Justes parmi les nations » par le Comité de Yad Vashem. Le Maine-et-Loire en compte 26 mais de très nombreux français, souvent mus par leurs convictions catholiques, ont agi de même, sans être pour autant mis en lumière.
    Parmi eux, de nombreux catholiques, laïcs, prêtres, religieuses et évêques. Le travail mené, diocèse par diocèse, depuis de nombreuses années par l’historienne franco-israélienne Limore Yagil, démontre que l’adhésion d’une partie de l’Eglise en France au pétainisme ainsi que l’existence d’un sentiment antijuif communément répandu n’ont pas été incompatibles avec la volonté de sauver des Juifs. L’universitaire a mis au jour le soutien clandestin de certains évêques à ces entreprises de sauvetage, un soutien que le pape Pie XII connaissait et appuyait.
    Un travail salvateur qui démonte en brèche la thèse binaire de l’historien américain Robert Paxton selon qui les Français auraient tous été indifférent au sort des juifs. Dans son dernier livre « Des catholiques au secours des juifs sous l’occupation », paru chez Bayard en 2022, cette enseignante des universités de Paris IV Sorbonne et de Bar-Ilan en Israël, réintroduit de la nuance et de la complexité dans l’analyse d’un passé tragique.
    A l’occasion de la journée nationale du souvenir des victimes et des héros de la déportation qui se tiendra cette année ce dimanche 28 avril, Limore Yagil est l’invitée du 18/19 RCF Anjou.

Vous avez parcouru 20 épisodes sur 229

Afficher plus

RCF vit grâce à vos dons

RCF est une radio associative et professionnelle.
Pour préserver la qualité de ses programmes et son indépendance, RCF compte sur la mobilisation  de tous ses auditeurs. Vous aussi participez à son financement !

  • Ce don ne me coûte que 0.00 € après déduction fiscale

  • 80

    Ce don ne me coûte que 27.20 € après déduction fiscale

  • 100

    Ce don ne me coûte que 34.00 € après déduction fiscale

Faire un don