Bandeau locale Bandeau locale
Logo RCF
Logo RCF

Actuellement à l'antenne : L'été des festivals

 L'été des festivals Présenté par Gérard Balbastre
jusqu'à 1h55
Festival Les Cabardièses de Pennautier
En savoir plus

Marielle de Sarnez, vice-présidente du Modem

© Foto-AG Gymnasium Melle

Emission du jeudi 26 juin 2014

Ce contenu est archivé. Connectez-vous pour y accéder gratuitement.

Détails de l'émission

Frédéric Mounier reçoit Marielle de Sarnez. La députée européenne et vice-présidente du Modem répond aux questions des journalistes de RCF, La Croix et Radio Notre-Dame.

 

 

 

Financement d'une campagne présidentielle: "On ne peut pas ne pas savoir"

Marielle de Sarnez, qui a été au coeur de plusieurs campagnes présidentielles, estime que personne ne pouvait ignorer d'éventuels dépassements des financements publics. Elle estime "dévastatrice pour la démocratie" la rupture du principe d'égalité. Sans se prononcer sur la responsabilité de Nicolas Sarkozy, elle "n'est pas sûre que celui-ci soit le mieux placé" pour rassembler la droite.

 

Ethique: "Il faut une approche non partisane"

Déplorant la méthode du gouvernement pour imposer le mariage pour tous, Marielle de Sarnez appelle à une approche "dépolitisée" sur les questions éthiques, notamment la fin de vie. Sur ce point, Marielle de Sarnez se dit "favorable" à la méthode mise en oeuvre par le gouvernement.

 

Manuel Valls: "Il fait ce qu'il peut"

Constatant les difficultés de sa majorité, le manque de confiance dont il souffre, Marielle de Sarnez pense que Manuel Valls "fait ce qu'il peut", mais n'exclut pas l'hypothèse d'un "accident", qui obligerait François Hollande à "retourner devant les Français".